Les paroissiens de l’église de l’Immaculée Conception, venus en grand nombre, ont participé à une veillée nocturne, dans la nuit de samedi à dimanche, au pied de la Montagne des Signaux, pour célébrer la résurrection du Christ.
Condamné à mort et crucifié sur une croix en bois, le Christ, fils de Dieu, est ressuscité le troisième jour. Ce miracle est le fondement absolu de la foi chrétienne.
Dans son homélie, le curé de la paroisse a affirmé que l’homme vit dans un monde où le mal existe sous différents aspects, où il y a la haine, la corruption, la violence.
Durant les quarante jours de carême, de nombreux chrétiens ont fait l’expérience de la miséricorde de Dieu. Ces pénitents ont changé leurs comportements grâce à leur foi en Jésus Christ.
Ceux qui étaient en conflits avec leurs proches, avec leurs collègues dans le travail, ont trouvé un temps de paix, propice à la réconciliation.
Ceux qui étaient pris dans l’enfer de l’alcool, de l’infidélité, du jeu, de la drogue se sont arrêtés un moment dans leurs vies quotidiennes et se sont posé des questions de leur raison de vivre.
C’est durant ce temps de carême, à travers des prières, que ces personnes ont petit à petit découvert le vrai sens de la vie spirituelle, comme le Christ qui a su résister aux tentations du démon qui voulait sa perte dans le désert.
« La Pâques est un passage de la haine à l’amour, de la violence à la paix, du péché au pardon, de la mort à la vie. C’est ce que Jésus Christ a vécu. Cet amour est universel, irrévocable, inconditionnel, pour tous les humains à travers le monde, sans exception, sans distinction de race, de couleur, de clan social, ou de religion », a conclu le prêtre.
Durant la célébration de l’eucharistie, le père Hervé de Saint Pern a procédé au baptême de cinq catéchumènes : Sandinee Michel, Julie Marian, Jordan Bundhoo, Johnny Kwen Chan Wai et Johnny Lan You Hin. Ils étaient accompagnés de leurs parrains et marraines et des personnes qui leur ont enseigné des principes de la foi chrétienne.