Le commissaire de police, Mario Nobin, a lancé une sévère mise en garde contre des policiers qui « manquent d’ambitions », citant l’exemple de ceux qui font l’objet d’une enquête pour négligence suite au décès de Shabneez Mohamud à Bel-Air-Rivière-Sèche la semaine dernière. « Les policiers qui ne sont pas passionnés par leur métier ou qui exercent seulement pour “bat-bate” et “tras enn lavi” peuvent encourir des sanctions. S’ils sont chanceux, ils peuvent s’en sortir avec une sanction administrative, alors que d’autres risquent l’emprisonnement », a indiqué Mario Nobin.

Le commissaire de police a expliqué que le dossier sur les cinq policiers du poste de police de Bel-Air est entre les mains du Directeur des Poursuites publiques (DPP) et le Police Headquarters. « Lanket inn fini boukle ek nounn anvoy dosie DPP, kinn rod sertin konpleman informasion, ki nou finn done. Nou dan latant enn avi final DPP », dit-il. Mario Nobin a également déclaré à la presse hier à l’issue d’une cérémonie de promotion de 193 policiers à un échelon supérieur au Centre Indira Gandhi, à Phoenix, qu’il compte apporter des « mesures correctives » suite à la publication du Public Accounts Committee. « 61 policiers qui étaient sous le coup d’une suspension ont été appelés à reprendre leur travail lundi sous le “conditional reinstatement”. J’ai déjà signé leur lettre de réintégration et ils travailleront sous une supervision très stricte », dit-il.

Par ailleurs, au sujet des doléances de certains policiers qui se plaignent d’un manque d’équipements, le commissaire de police les a qualifiés de « paresseux ». Il poursuit : « Lekipman-la li bon li. Si polisie-la konn fer so travay ek li zis kone kouma pou koz avek enn dimounn, li kapav rezoud problem-la. Se bann pares ki pe rod tou bann zafer pou pa fer travay-la. » Et d’indiquer que des “tactical belts”, contenant plusieurs équipements, ont été remis aux policiers, mais que « certains ne l’utilisent pas pour des raisons propres à eux ».

Ainsi, le commissaire de police dit ne pas compter revoir le système de la police qui, dit-il, « marche très bien ». Il explique : « Mank efektif enn exkiz ki pa tenir larout. Tou station de polis ena sifizaman efektif. » Et d’ajouter que « des renforts sont envoyés quotidiennement dans des régions à risque » pour lutter contre la criminalité. « Polisie dan station li enn sertin group. An deor de sa, ena lezot inite ki siport zot », dit-il.

Par ailleurs, Mario Nobin a annoncé une permutation au sein de la hiérarchie de certaines unités après l’exercice de promotion d’hier, qui concerne le poste de sergent jusqu’au Deputy Commissioner of Police. Lors de son discours aux policiers présents, Mario Nobin a rappelé que « 1 797 officiers ont été promus depuis 2015, soit 13,7% de la force policière ». Il a demandé à son équipe d’exercer son métier « dans le respect, l’intégrité, la dignité et l’excellence ». Il a poursuivi : « Vous devez personnifier ces valeurs afin d’être un exemple pour vos subordonnés. » Il leur a également rappelé leurs responsabilités, soutenant que « vos actions sont scrutées par la société » et que « vous devez avoir une attitude exemplaire ». À noter que les 193 policiers ont reçu leur lettre de promotion des mains du commissaire lors de cette cérémonie.