Une récente étude de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développe- ment (CNUCED) place Maurice dans le bon convoi en cas de “No-Deal” sur le Brexit dans le cadre du divorce de Londres avec Bruxelles. Maurice ferait en effet partie, avec l’Afrique du Sud et le Botswana, des économies susceptibles de bénéficier d’un “boost” à l’exportation de l’ordre de Rs 100 milliards.

Une vingtaine d’autres économies, dont le Maroc, le Ghana ou encore la Tunisie, se retrouvent « in the losing quarters » en cas de “No-Deal”. Toutefois, l’étude de la CNUCED, qui a été rendue publique en fin de semaine, note : « A no-deal Brexit could damage smaller economies trading with the United Kingdom. The UK’s intention to lower most-favored- nation tariffs could increase the competitiveness of some of its tra- ding partners. Countries wanting to retain this market access need to negotiate – and quickly – with the UK. »