Depuis plusieurs mois, les autoroutes et les ronds-points de Maurice ne sont plus entretenus par les autorités dites responsables. Ce qui fait que du Nord au Sud en passant par le tronçon dit de Verdun, les herbes folles sont en train d’envahir les deux côtés des routes. Certains ronds-points, surtout sur l’autoroute de Verdun, sont en passe de devenir des petites forêts vierges. C’est également le cas des aires qui séparent les voies.
Quand elles ne sont pas livrées aux herbes folles, elles sont utilisées par les utilisateurs d’autoroutes — les conducteurs et passagers d’autobus et de voitures — comme une poubelle en plein air. Sur des dizaines de mètres sur l’autoroute de Verdun, les herbes ont recouvert les mains courantes et là où l’asphalte rejoint le ciment des canaux, ce ne sont pas des herbes qui poussent, mais des arbustes.
L’état de ces plantes indique, d’une part, à quel point la route a été mal faite et, de l’autre, que les bas côtés de l’autoroute ne sont plus nettoyés.
Il paraît que Raj Dayal, le précédent ministre de l’Environnement, était surtout occupé à survoler l’île en hélicoptère et à chercher des financements pour les couleurs pour célébrer Holi. Espérons que son suppléant, Alain Wong, trouvera le temps nécessaire pour s’occuper du nettoyage et de l’entretien des autoroutes. Avant qu’elles ne soient totalement recouvertes par les herbes folles et contribuent à faire de Maurice une île-poubelle !