La Mauricienne Shakti Sanspeur fait parler d’elle à l’étranger. Le site Internet BusinessBecause lui a même consacré un article le mois dernier. Après avoir brillamment complété son MBA à HEC Paris, la fille aînée de Gérard et Lalita Sanspeur ne songeait pas une seconde à se voir offrir un emploi par le géant américain de “l’entertainment” Netflix, qui compte plus de 148 millions d’abonnés dans le monde. Shakti Sanspeur est basée dans les bureaux de Netflix, à Amsterdam, occupant le poste de “Partner Marketing Creative” pour la région EMEA (Europe/Middle East/Africa). Outre les Pays-Bas, Netflix possède également des bureaux au Brésil, en Inde, au Japon et en Corée-du-Sud.

Après son MBA à HEC Paris, elle a travaillé pendant six mois chez Orange France dans le département “Trade Marketing MEA” (Middle East Africa). Sa responsabilité consistait à assurer le marketing et la distribution de la 3G en Afrique, notamment au Mali, au Sénégal, au Maroc, en Côte d’Ivoire et à Maurice, entre autres. « Ceci m’a vraiment ouvert les yeux sur l’aspect culturel inhérent à la discipline de marketing, surtout après l’expérience acquise sur l’Europe avec Tesco à Dunnhumby après mes études universitaires à Warwick, en Angleterre », raconte Shakti Sanspeur.

Elle enchaîne ensuite en se joignant à Google, à Paris, dans l’équipe du “ZOO”, l’agence créative interne. Travaillant sur différents projets avec plusieurs partenaires de Google, ce poste a renforcé ses compétences sur plusieurs marchés, en travaillant avec des interlocuteurs d’horizons divers. « Les campagnes médiatiques sur lesquelles j’ai travaillé comprenaient YouTube, les outils Google tels que Google Mail ou Search et la réalité virtuelle (VR : daydream, Google Cardboard) avec des clients dans des secteurs allant de la mode à l’automobile », dit-elle.

Ce parcours professionnel aura été d’un atout certain, lui permettant de perfectionner les outils requis pour être embauchée chez Netflix, « notamment le “time management”, la “priorisation”, la tolérance, la collaboration et la communication ». Elle ajoute : « Ce sont aussi des outils auxquels j’ai été exposée pendant ma scolarité au Bocage et que j’ai pu utiliser à bon escient en les adaptant aux différents contextes prévalents à Londres, Paris et Amsterdam. »

Chez Netflix, à Amsterdam, elle planche sur les campagnes marketing des titres de l’entreprise (films, séries et documentaires) avec ses partenaires dans la région EMEA (Europe, Middle East and Africa). Ses responsabilités consistent à briefer des agences, « créer les campagnes en utilisant nos “assets” (vidéo ou image), l’exécution de ces campagnes et enfin le compte rendu pour tirer des enseignements ». Récemment, elle a travaillé sur la campagne pour le lancement du partenariat entre Netflix et Canal Plus en France. « Nous devons vraiment avoir un œil pour les détails, car nous voulons nous assurer que nos contenus sont utilisés en accord avec la marque ainsi que le titre », dit-elle.

Si Shakti Sanspeur dit ne pas avoir l’autorisation de révéler le nombre d’abonnés mauriciens de Netflix, elle peut toutefois conseiller quelques bons films et séries aux Mauriciens : « Netflix a vraiment des films et séries pour tous les goûts, mais personnellement j’adore La Casa de Papel, Sex Education et Dark. D’autres séries inspirées de faits réels comme Unbelievable ou When They See Us/Dans leur regard sont aussi captivantes. J’ai également hâte de voir la nouvelle série The Witcher, avec Henry Cavill. »

Travailler pour un géant comme Netflix est sans aucun doute une « expérience exaltante » pour elle. « Travailler chez Netflix est très motivant. J’apprends tous les jours, même après presque deux ans ici. De plus, mes collègues et moi-même avons tous la croissance de Netflix comme objectif majeur et c’est donc un environnement très axé sur la performance qui permet d’évoluer rapidement professionnellement. Le rythme de travail est aussi très soutenu, car il y a toujours de nouveaux films et séries ; donc je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! Netflix est aussi une compagnie qui met beaucoup l’accent sur “freedom and responsibility”; tant qu’on fait un bon travail et qu’on donne le maximum de soi, nous ne sommes pas confinés à des règles strictes concernant où et quand travailler. »

Après ses longues journées au travail chez Netflix, lorsqu’elle rentre chez elle, regarde-t-elle encore Netflix ? « Oui bien sûr », souligne la jeune femme. « Je regarde Netflix pour le travail, mais aussi pour le loisir. En sus de comprendre notre stratégie et celle de nos partenaires, je dois aussi connaître les titres pour pouvoir mieux les promouvoir, mais j’ai évidemment certaines séries que je regarde pour me détendre », précise-t-elle. Hormis la télévision et Netflix, notre compatriote a une autre passion qu’elle partage avec son mari : les voyages. D’ailleurs, peu avant Noël, elle a visité Prague et ses marchés de Noël, avant d’aller en Jordanie et à Malte. « J’ai déjà visité 45 pays et je suis impatiente d’en découvrir encore plus », dit-elle.

Shakti Sanspeur s’adonne également au volontariat, un aspect de sa vie qui lui tient à cœur. « Quand j’étais à Maurice, j’aidais dans un orphelinat. À Paris, j’ai consacré du temps à aider à nourrir les sans-abri dans une église et, à Amsterdam, je tenais compagnie à une dame âgée tout en lui apprenant la langue française », explique notre compatriote. Et d’ajouter : « Sinon, je pratique aussi du yoga et suis une vraie “foodie” ! »