Les employés menacés de licenciement au Mauritius Shipping Company Ltd (MSCL) pourront discuter de leur cas lors d’une réunion avec le management lundi. C’est l’engagement pris par la direction de la MSCL lors de la rencontre de médiation au ministère du Travail hier. Ivor Tan Yan, négociateur de la Maritime Transport and Port Employees Union (MTPEU), se dit « satisfait » de cette rencontre et souhaite que les discussions avancent dans la bonne direction.
Cette médiation entre les employés et la MSCL fait suite à la plainte déposée par les premiers nommés mercredi dernier. Ceux-ci disent avoir été contraints de faire des propositions au management dans le cadre d’un licenciement programmé touchant 30 personnes de la compagnie. Ils réclamaient également, depuis le départ, une réunion avec la direction de la MSCL. Un terrain d’entente a pu être dégagé à ce sujet. La compagnie s’est engagée à tenir une réunion avec les employés concernés lundi prochain. Le syndicat s’attend à ce qu’une explication soit donnée à chaque employé concerné sur la raison de leur licenciement programmé. La MSCL, représentée par Me Kailash Trilochun et l’Acting Director Rishi Runoowah, entre autres, s’est engagée à aborder cet aspect.
Ivor Tan Yan estime que cette nouvelle position du management est « de bon augure. C’est ce que nous avons demandé dès le départ. À partir de là, nous pourrons faire des propositions et engager des discussions. » Ce qui est aussi encourageant, selon l’interlocuteur, c’est la possibilité évoquée que certaines personnes puissent conserver leurs emplois. Dans le contexte actuel, l’exercice de licenciement qui devait prendre effet à la fin de ce mois a été repoussé.