De suspense il n’y eut point dans l’épreuve phare de cette 5e journée qui, pourtant, réunissait un plateau relevé avec quelques habitués de l’élite, dont deux classic winners, constituant la carte de cette épreuve réservée aux chevaux détenant un rating de 50 ou plus. La victoire est allée à Nordic Warrior, qui se montra le fort au finish pour s’imposer avec beaucoup d’autorité. Le champion d’Alain Perdrau enregistrait du coup sa 9e victoire à Maurice alors que Vinay Naiko débloquait son compteur 2016. Cette journée a aussi été l’occasion pour Derreck David de franchir un nouveau palier dans sa carrière lorsqu’il mena Gharbee à la victoire, son 100e vainqueur depuis qu’il évolue au Champ de Mars. À la victoire de Gharbee se sont ajoutées celles de The Real Hero et Canadian Dollar, et voilà le tandem David-Rousset qui s’offre son premier triplé de la saison. Tout aussi en forme, le duo Mansour-Rameshwar Gujadhur s’est illustré avec Tornado Man, Captain Magpie et Greys Inn Control, alors que le premier vainqueur de Merven cette saison a pour nom Triad Of Fortune, piloté de main de maître par Noel Callow.
Avec les véloces Albert Mooney et Nordic Warrior placés au ‘2’ et au ‘3’ respectivement dans les boîtes de départ, il fallait s’attendre à une petite lutte pour le commandement dans la partie initiale. On fut bien servi dès l’ouverture des stalles avec Nordic Warrior, qui avait pour lui le handicap, faisant travailler Albert Mooney en pleine montée. Cette tactique avait un objectif bien précis: contraindre la monture de Derreck David à imprimer une allure suffisamment soutenue de sorte que Nordic Warrior soit plus détendu, comme s’il imprimait son propre train. Force est d’admettre que le Sud-Africain tomba dans le piège car Nordic Warrior courait bien dans son pas en deuxième position.
Après avoir eu à faire des efforts pour s’emparer du commandement, Derreck David tenta d’économiser un tant soit peu sa monture mais ce dernier imprima tout de même une allure régulière à l’épreuve. Suivaient dans l’ordre Casey’s War qui était flanqué de Silver Bluff, à 3L on retrouvait Roman Manner, Zhan Hu, One Cool Dude et Liquid Motion. Les deux derniers nommés accusaient une quinzaine de longueurs en début de descente.
Vinay Naiko attendit le poteau des 300m pour passer à l’offensive. A l’arrière on remarqua que Rye Joorawon était pratiquement debout sur One Cool Dude, alors que le récent vainqueur Casey’s War n’avançait plus.
Albert Mooney tourna en tête mais Nordic Warrior était déjà à ses trousses. Ces deux chevaux avaient une bonne marge de manoeuvre et il était évident qu’ils allaient se disputer la victoire. On chercha One Cool Dude des yeux et on vit qu’il était toujours en dernière position.
Avec seulement 56 kg sur le dos, Nordic Warrior se montra plus percutant et régla à la régulière Albert Mooney à mi-ligne droite. Ce dernier se fit substiliser les premiers et deuxième accessits par One Cool Dude et Roman Manner qui terminèrent à la vitesse du vent. La fin de course de l’élève de Ricky Maingard ne passa pas inaperçue et il va sans dire qu’il sera un os dur à croquer pour ses rivaux à sa prochaine sortie.
Sinon, que dire de la victoire de Nordic Warrior qui a démontré qu’il faudra encore compter avec lui cette saison. Selon Yannick Perdrau, il est plus détendu, preuve qu’il a gagné en maturité. Il a bouclé les 1365m en 1.21.93, ce qui constitue un excellent chrono si on considère que la lice était placée à 3,50m des barres intérieures.