THE MAURITIUS UNION GROUP COLONEL DRAPER CUP: Beat The Retreat sur sa lancée ?

Beat The Retreat est en route pour une troisième victoire d’affilée. Après avoir surclassé ses adversaires la dernière fois, tout le monde se demande si le protégé de Patrick Merven peut être battu cette fois. Le cheval affiche toujours de belles dispositions et a une fois encore affolé les chronomètres lors de son galop de vendredi dernier.
Mais une course n’est jamais gagnée d’avance et, pour rendre la course encore plus intéressante, le parcours du jour pourrait apporter son grain de sel pour contester la supériorité de Beat The Retreat. En effet, il n’a jamais gagné au-delà des 1400m. En fait, en Afrique du Sud, il s’est imposé jusqu’à 1300m seulement et avait été essayé sans succès sur 1400, 1500 et 1600m. Voilà un élément qui peut donner un certain espoir à ses adversaires. Il faudrait peut-être souligner que son géniteur, Argonaut, s’est imposé sur 1600m, alors que sa poulinière était un sprinter type.
La chance semble aussi du côté de Beat The Retreat quand on regarde les engagés de plus près. On y trouve surtout des chevaux ayant une préférence pour courir dans le peloton de tête ou en tête d’une épreuve. Ce qui peut donner à penser qu’il y aura une lutte à l’avant pour le commandement. Lors du tirage au sort des lignes, c’est Ready To Attack qui a hérité du gros lot, avec Black Tractor au numéro 2. Speed Limit n’est pas mal placé au 3.
Par contre, Karraar n’est pas bien loti avec sa cinquième ligne, tout comme Hard Day’s Night, qui se retrouve avec le 7 à l’extérieur. Ces deux derniers pourraient être mal placés dans le parcours ou être contraints à courir avec le nez au vent. En fait, pour qu’ils puissent jouer les premiers rôles en fin de parcours, il faudra qu’ils bénéficient d’un très bon tempo car on les voit difficilement tenir la dragée haute aux autres partants si la course est réduite à un sprint sur 600m.
Cela dit, il faut maintenant savoir qui se retrouvera en tête. Ready To Attack ne se laissera sûrement pas faire sans avoir forcé les autres à travailler. Il a intérêt à le faire étant donné qu’il a une petite charge. Est-ce que Black Tractor visera aussi la tête de la course ou se contentera-t-il de suivre à son rythme. Quid de Speed Limit, qui peut s’adapter aux mêmes tactiques ?
Pendant que les animateurs de la partie initiale seront en train de se la jouer à la dure pour assumer le rôle de leader, Beat The Retreat sera, lui, tranquillement placé à l’arrière-garde, en attendant l’heure H pour se manifester. Si jamais il parvient à sortir la même accélération foudroyante qui est sa grande force, on ne voit pas qui pourra l’arrêter. Pour les places, on pense à Speed Limit, Black Tractor et Ready To Attack.


LES AUTRES COURSES
Chances partagées

1. Rien que six partants engagés dans la course d’ouverture, qui est une épreuve à conditions réservée aux nouveaux chevaux. On pense que deux d’entre eux, à savoir Saracen King et King’s Salute, possèdent moins de chance de l’emporter en dépit d’avoir déjà couru au Champ de Mars. Ce qui fait qu’il y a quatre autres pour se disputer la victoire. Sur ce qu’on a pu voir à l’entraînement et en jetant un coup d’œil sur leur palmarès sud-africain, on est arrivé à la conclusion que Birds Eye View peut débuter sur une bonne note. Bien placé dans les stalles, il est même possible qu’il tente le bout en bout, une tactique qu’il a déjà adoptée dans son pays d’origine, sans toutefois parvenir à tenir jusqu’au bout. Il faut accorder une chance à Raheeb, qui donne l’impression de ne pas être un mauvais cheval. Il a vu sa préparation perturbée, mais tout semble aller pour le mieux maintenant. In Your Face n’est pas à écarter. Il ne lui a manqué qu’un petit soupçon de réussite en plusieurs occasions. Final Cup n’a pas dit son dernier mot lui non plus. Il n’est pas vraiment facile à jauger vu qu’à maintenant quatre ans il n’a participé qu’à deux courses.

2. Encore six partants en lice mais, cette fois, aucun ne peut être écarté de la victoire, sauf peut-être Pride Rock, qui a encore tout à prouver. On retrouve trois récents vainqueurs pour aller chercher la gagne. Jullidar a remporté ses deux dernières courses, mais force est de reconnaître que le champ paraît plus relevé cette fois. Il se manifestera au finish, mais pourrait se contenter d’une place. La performance de Swinging Captain est tributaire de sa mise en action. Ainsi, il pourrait être gêné par sa position au numéro 3 avec des chevaux de chaque côté. Comme il a l’habitude de démarrer lentement, il pourrait se faire enfermer et voir toutes ses chances partir en fumée. Kevin Ghunowa doit veiller que rien n’est laissé au hasard quand le starter donnera le départ. Rebel Alliance revient à la charge et court sans les œillères cette fois. Il vaut certainement plus que sa dernière sortie. Les 100m additionnels ne devraient pas être un problème insurmontable car sa poulinière s’est imposée sur 1950m. Il est capable de se racheter. Ramaas s’était imposé comme prévu la dernière fois et pourrait tenter le bout en bout une nouvelle fois. Mais si jamais il est inquiété par Swinging Captain, il sera vulnérable en fin de parcours. Rock On Geordies n’est pas à écarter, même s’il n’est en principe que le numéro deux de Rameshwar Gujadhur. Il a terminé dans l’argent lors de ses quatre courses cette saison.

3. On fait de The Brass Bell le vainqueur de cette course où sont regroupés des compétiteurs assez moyens. Aucun n’a vraiment réalisé grand-chose ces derniers temps. The Brass Bell est encore jeune et possède une bonne marge de progrès. Il a démontré un certain potentiel à sa dernière sortie. S’il se montre plus concentré dans l’emballage final, il devrait faire la différence. On ne peut écarter la possibilité que ce soit lui qui dirige les opérations. S’il peut prendre la tête, il ne sera pas rejoint. Derrière lui on place Captain’s Cronicle, qui s’est fait remarquer à son retour. Malheureusement pour lui, il démarre de la huitième ligne et pourrait s’user prématurément. Right To Tango, qui porte à nouveau des œillères, devrait se montrer plus percutant dans l’emballage final. Des autres, on dira qu’ils peuvent tout au plus aspirer à une place dans le quarté. Mais il faudrait peut-être ne pas prendre à la légère la candidature de Power Dive qui, en 0-25, peut espérer retrouver ses jambes de jeunesse après un repos.

4. Cette quatrième course n’est pas facile à déchiffrer. Certains font de Talbec un cheval qui sera difficile à battre après son très bon début. Du reste, il a été l’auteur de quelques bons galops à l’entraînement. Mais après une première compétition sur 1600m, le voilà qui est raccourci, alors que la logique voudrait qu’il soit rallongé. Il faudrait savoir s’il pourra bénéficier d’un tempo élevé pour faire valoir ses qualités de finisseur. Il n’est pas illogique de penser que la tête de la course sera l’affaire de deux chevaux, en l’occurrence Buffalo Trip et No Resistance. On a trouvé que le premier nommé n’a pas mal couru à sa dernière sortie, quand il s’était retrouvé plus en retrait que prévu étant donné qu’il n’était pas bien placé dans les stalles. Il est aligné dans une valeur inférieure et profite de la remise de son apprenti pour avoir un poids raisonnable. S’il peut prendre le meilleur de No Resistance, il aura fait un bon pas vers la victoire. Rameshwar Gujadhur, qui espère terminer la saison en force, aligne deux représentants qui peuvent se hisser au niveau des meilleurs de cette fourchette de valeur. Des deux, on a une petite préférence pour Jolie Roger. Dans l’emballage final, Aware devrait se montrer dangereux s’il n’a pas été bousculé au départ. La course de Paladin doit aussi être suivie de près. Il a été remis à neuf après son saignement. S’il retrouve ses moyens, il faudra compter avec lui.

5. Qui pense que Tanjiro ne peut pas réaliser le doublé. Ce cheval provient fraîchement du yard de Patrick Merven après ses débuts victorieux. Le parcours est dans ses cordes et il pourrait même se retrouver en tête de la course si jamais Netflix n’est pas intéressé par cette position. Comme Ioannis Poullis est un bon juge du pas, Tanjiro pourrait ne pas être rejoint avant le but. Mais il devra compter avec Lee’s Star, qui reste sur deux victoires plutôt faciles. Certes, l’alezan monte nettement en valeur, mais son entourage le tient en haute estime et il pourrait passer ce cap avec succès, d’autant qu’il sera bien placé dans le parcours. Mr Leyend est un autre compétiteur qu’il faudra suivre de près. Il a amorcé un regain de forme à sa dernière sortie et, s’il continue sur la même voie, la victoire pourrait le récompenser de ses efforts. Il ne faut pas écarter Gharbee, qui est reconnu pour bien courir après repos. Il est associé à un jockey qui l’a déjà mené au succès. Seven Fountains, l’autre Rameshwar Gujadhur engagé, aurait sans doute été mieux loti s’il était certain que la course serait lancée sur un bon tempo. Mais tout porte à croire que les conditions ne seront pas en sa faveur.

7. On devrait revoir Rob’s Jewel à son meilleur niveau. La grosse fatigue qui avait occasionné sa défaite lors de la 23e journée fait partie du passé. Le cheval s’est vite repris lors de sa mise au vert au centre Guy Desmarais et respire la forme. Son galop de mardi matin en est une preuve. Il n’aura pas d’Ice Run pour le titiller cette fois et devrait se retrouver seul en tête. Le danger, s’il y a, viendra de Baron Bellet, qui flirte toujours avec la victoire depuis ses débuts. Il avait devancé Rob’s Jewel lors de leur dernière confrontation et peut penser pouvoir récidiver. Il faudrait accorder une chance d’outsider à Marron, qui courra avec la langue attachée. Blue Jeans, qui vient d’un séjour au bord de la mer, est un autre candidat pour les accessits. Rumbullion, avec 4 kg de remise et qui passe de B46 à B36, mérite qu’on lui accorde un certain crédit, surtout après sa quatrième place derrière Lee’s Star lors de la 24e journée.