Les esprits sont surchauffés à la MBC depuis quelque temps et il suffit d’un mot mal choisi pour déclencher les hostilités. C’est ce qui s’est passé en début de semaine à la rédaction. En transmettant un message à une de ses collègues, une journaliste a utilisé un mot qui a déplu à l’autre qui a réagi verbalement et avec force. Très rapidement le ton est monté d’un cran et les noms d’oiseaux ont été échangés. Comme aucune des deux journalistes ne voulait céder, le ton a encore monté pour être entendu dans l’ensemble du bâtiment de la corporation. Comme les mots ne suffisaient plus pour s’exprimer, une des journalistes a pris une chaise du bureau pour l’envoyer sur sa collègue, mais ne l’a pas heureusement atteinte. Comme quoi, dans certains domaines, les journalistes femmes n’ont rien à envier à leurs collègues masculins ! Il a fallu faire intervenir les officiers de sécurité pour calmer les protagonistes de ce qui aurait pu être qualifié d’un épisode de « boxing in studio ». Depuis, les deux protagonistes du pugilat ont reçu une lettre de la directrice par intérim de la MBC leur demandant des explications sur l’incident.