IN MEMORIAM : Julien Lourdes & Le Proverbe malgache

Je suis très heureux d’avoir été chez les tiens hier soir. Peu d’entre nous connaissaient tes proches. C’est la première fois qu’on les a rencontrés. Mais cela semblait qu’ils étaient de tout temps des nôtres. Tu étais là dans ton lit éternel. Tout le monde venait te saluer. Merci pour ce que tu as été pour chacun d’entre nous. Toi qui as fait tes études dans la Grande Ile, toi qui as l’âme malgache, je suis sûr que tu savoures ce proverbe malgache : « Les morts ne sont pas vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés ». Nous ne t’oublierons jamais.