MENACES DE DÉPORTATION PAR L'ÉTAT : Soutien inconditionnel à Catherine Boudet

a.  Le Regroupement des Travailleurs Sociaux avec le support de plusieurs citoyens démocrates, soutenons le Dr. Catherine Boudet, journaliste et politologue respectée, dans l'épreuve qu'elle traverse en ce moment.
b. Nous considérons que les menaces verbales de déportation immédiate, hors procédures, à l'adresse du Dr. Catherine Boudet, sont non-avenues et machiavéliques, faites dans le but de la déstabiliser dans sa demande de réparations relatives à son arrestation arbitraire et abusive.
i. Notez que le simple fait de notifier sans support écrit et officiel, d'une déportation à quelqu'un sur le territoire mauricien, en deçà d'un délai de 24 heures va à l'encontre de la Deportation Act de 1968, toujours en vigueur.
c. Nous déplorons, avec force, le calvaire psychologique que fait subir le gouvernement mauricien au Dr. Catherine Boudet. A notre sens, ce pesant tourment, relève du harcèlement moral, autre délit condamnable par nos lois.
d. D'autre part, nous trouvons que l'attitude du gouvernement mauricien par rapport à la justice de la République, hautement détestable. Attitude qui s'apparente au mépris et à une forme de je-m'en-foutisme institutionnalisé, vis-à-vis des dispositions légales mises en place pour la protection des droits de tout citoyen mauricien ou non, se trouvant sur le sol mauricien.
i. A noter qu'une mise-en-demeure en date du 25 septembre 2013 a été servie au PIO. Dans cette mise-en-demeure, il est clair que le gouvernement ou la Police ne peuvent, sous aucun prétexte, ordonner ou exécuter la déportation du Dr. Catherine Boudet, eu égard à l'action légale entrée par cette dernière contre l'État et du simple fait qu'elle n'est à ce jour sous le coup d'aucun arrêté.
ii. Pour rappel, le RTS (Regroupman Travayer Sosial), a toujours œuvré dans l'intérêt des citoyens mauriciens ou non, se trouvant en difficulté sur le territoire mauricien, comme c'est le cas actuellement pour des étudiants népalais, indiens et bangladeshis.
iii. Dans le même registre, le RTS condamne sans réserve la déportation récente, sans procédures, d'une vingtaine de travailleurs étrangers, notamment des Bangladeshis.
iv. Nous trouvons très regrettable la manière de faire du gouvernement mauricien face à ceux qui ont contribué et contribuent, selon leur compétence, à l'avancement du pays. Nous la considérons illégale, immorale et inhumaine !
e. Le RTS veut ici souligner avec force la dérive dangereuse qui se met en place conséquemment aux actions successives du gouvernement de Navin Ramgoolam, qui menacent directement les Droits de l'Homme sur le territoire mauricien. Nous voulons par la présente, prévenir qu'une telle situation ne peut que mener inéluctablement, la République de Maurice vers un statut d'État de non-droit.
2. Nous souhaitons vivement que les autorités mauriciennes fassent publiquement état de leur position par rapport à Catherine Boudet dans le but d'effacer toute situation ambiguë, qui pourrait lui nuire psychologiquement ou physiquement.


Commentaires

Why is this person arrested? Deported doe what reasons?
Is someone afraid of her presence in the country?
Something fishy here.
Please get together and give her all the support she needs at this time.
Dr David Lingiah
Glasgow

Any one in power who reads this ,should be ashamed, BUT they do not CARE.And they will never change.Their wealth and wellbeing is all that matters.