MENTION SPÉCIALE 2016 : St-Louis/Lincoln, La médaille du courage

Ils ont laissé une empreinte indélébile lors de la saison 2016, l'un en vélo tout terrain (VTT) et l'autre en triathlon. C'est tout à fait normal que la rédaction sportive de Week-End les rende hommage, eux qui ont fait preuve de courage pour revenir au premier plan. Disons les choses comme elles sont, ces deux sportifs de haut niveau sont blindés psychologiquement et demeurent des atouts de taille pour le pays.
Ce n'est pas pour rien que Fabienne St Louis a reçu, le 20 décembre, le titre de « Biggest Most Inspirational Women's Performance 2016 » décerné par la Fédération internationale de triathlon (FIT). Elle avait, pour rappel, eu le courage de dévoiler son cancer de la glande salivaire pendant les Jeux olympiques de Rio, en août. Fabienne St Louis avait pour rappel un entretien qui avait bouleversé le monde, racontant comment elle avait appris qu'elle avait un cancer de la glande salivaire et comment elle a lutté contre cette maladie. Sous le coup de l'émotion, la triathlète mauricienne avait fondu en larmes. Lors des Jeux olympiques de Rio, Fabienne St Louis n'avait pu terminer la compétition, abandonnant après l'épreuve de natation. Elle éprouve toujours des difficultés à reprendre un rythme normal, se trouvant actuellement en France. À noter qu'au mois de mars 2016, elle n'avait également pas participé au championnat d'Afrique en déclarant forfait pour des raisons de santé. Plusieurs fois championne nationale, Fabienne St Louis a remporté trois étapes de la Coupe d'Afrique dans sa carrière et a participé à deux reprises aux JO. Elle incarne la combativité, le dépassement de soi, des valeurs chères au sport. C'est un exemple pour la jeunesse mauricienne et un vrai cadeau pour le pays.
On ne présente plus Yannick Lincoln (33 ans) qui a un CV long comme le bras. Compétiteur dans l'âme et athlète exemplaire, il n'a certainement pas fini de nous surprendre. En avril, au Lesotho, le sextuple vainqueur du Tour de l'île cycliste a remporté la médaille d'or aux Championnats d'Afrique de XC Marathon (60 km) en 3h07 : 04 avec près de cinq minutes d'avance sur le Namibien Costa Seibat. Il a aussi obtenu deux podiums en Suisse lors de sa préparation finale pour les Jeux olympiques de Rio (Brésil). Alors qu'il devait être le premier Mauricien à prendre part à l'épreuve de VTT cross-country à Rio, le dimanche 21 août, il a été victime d'une vilaine chute à l'entraînement deux jours avant la compétition, qui a occasionné une fracture du col du fémur.
Tout laisser présager que sa saison était terminée mais force est de constater qu'il est fait d'un autre métal. Lincoln est revenu très fort en remportant à Gros Cailloux le VTT Rando Raid au début du mois de novembre, avec un chrono de 1h46 : 32 sur les 50 km du parcours, reléguant son dauphin à plus de 7 minutes. Il a également été sacré en équipe mixte avec sa compagne Aurélie Halbwachs-Lincoln lors du Southern Tropical Challenge. C'est dire de la capacité du coureur qui ne lâche jamais rien, et qui a prouvé à maintes reprises que l'on pouvait compter sur lui. Certains peuvent se lasser de le voir toujours aux premiers plans, mais il ne faut pas oublier qu'il y a énormément de sacrifices derrière et de travail.
Comme dit cet adage, « les champions d'aujourd'hui parrainent les champions de demain ». Fabienne St Louis et Yannick Lincoln sont ses champions d'exceptions qui servent d'exemple aux athlètes futurs. Il y a un esprit de transmission, de partage, beaucoup d'émotions et toujours cette envie de performer, de se challenger, pour donner le meilleur. Chapeau à ces deux sportifs d'exception pour service rendu au sport mauricien !