La ville de Curepipe change progressivement de visage. Après les arbres de la promenade Roland Armand à Beau-Bassin, ce sont ceux qui longent la route Sivananda, en direction de Curepipe, qui ont été abattus en marge des travaux du Métro express.

A août de cette année, 308 arbres ont été déplacés et 226 autres ont été abattus le long du tracé du Métro express pour les travaux de la phase 2, soit de Curepipe à Rose-Hill.

L’abattage a débuté la semaine dernière. Selon le département de communication de Metro Express Ltd, les arbres qui ont « un impact direct sur les travaux du tracé du Métro express » seront déplacés ou abattus. Ils seront transférés ou coupés uniquement à l’intérieur des zones qui doivent être utilisées pour la voie ferrée.

« Le Service forestier détermine quels arbres doivent être abattus et lesquels doivent être transférés. Habituellement, les arbres trop gros sont coupés et les autres sont transférés. Pour un arbre coupé, trois nouveaux jeunes arbres sont plantés par Larsen & Toubro », explique Metro Express Ltd.

La société, responsable de la gestion du métro, soutient, à cet effet, que les arbres ont été déplacés à divers endroits, notamment au dépôt du Métro express à Richelieu, dans la région de Trianon et le long de l’alignement du Métro Express à Barkly, entre autres.

Les arbres de Jan Palach transféré au dépôt de Richelieu

De plus, les travaux concernant le transfert et l’abattage des arbres dans la région de Curepipe devraient s’étendre jusqu’à début septembre. « Actuellement, les activités d’abattage et d’arrachage d’arbres à des fins de transplantation ne se déroulent que de Jan Palach à River Seche », fait ressortir le département de communication.

Les arbres replantés au dépôt de Richelieu

Des diversions sont en cours dans la région. Plusieurs internautes n’ont pas hésité à exprimer leur mécontentement en publiant photos et commentaires concernant l’abattage d’arbres, rappelant ainsi les opérations similaires qui avaient eu lieu à la promenade Roland Armand.

Les arbres ont été déplacé de Jan Palach au dépôt de Richelieu