Le verdict est tombé hier après-midi dans le cadre du procès intenté en Cour d’assises à Jiawed Ruhumatally pour le meurtre de Gérald Lagesse, survenu le 11 février 2005 lors du braquage du main vault de la MCB. Le jury l’a reconnu coupable sous une charge de murder à l’unanimité. Le juge Prithviraj Fekna rendra la sentence lundi, après les pre-sentence submissions des avocats des deux parties.
C’est vers 14 h 30 hier que les jurés, sept femmes et deux hommes, ont pris place, après environ deux heures de délibérations pour décider du sort de Jiawed Ruhumatally. Ce dernier avait plaidé non-coupable sous une charge de murder. Avant leurs délibérations, le juge Prithviraj Fekna a donné son summing up pour expliquer aux jurés la tâche qui leur a été attribuée, les différentes circonstances dans cette affaire et les dispositions de la loi qu’ils devraient prendre en considération avant de rendre leur verdict. À l’issue d’un procès qui a duré quelques mois, les jurés sont arrivés à la conclusion que Jiawed Ruhumatally était impliqué dans le meurtre de l’ancien Customer Care Supervisor de la banque.
Rs 51,8 millions ont été emportées par Jiawed Ruhumatally, Steeve Monvoisin et Laval Sambacaille lors du braquage de la MCB le 11 février 2005. Ils avaient braqué la chambre forte de la MCB à la rue Sir William Newton à Port-Louis. Le cadavre de Gérald Lagesse avait été retrouvé au matin par un planton, près des coffres du QG de la MCB. Gérald Lagesse avait été ligoté et bâillonné et des morceaux de papier avaient été insérés dans sa bouche, laquelle était fermée par du ruban adhésif.
Selon les preuves présentées en cour, Jiawed Ruhumatally et ses acolytes s’étaient rencontrés la veille du braquage pour peaufiner leur plan. « Nou ena plan rant kot kof labank MCB, atak de dimounn ladan, kokin kantite kass ki gagne e pran van ale », avait indiqué Jiawed Ruhumatally dans ses dépositions à la police. Gérald Lagesse avait reçu plusieurs coups au visage et un couteau avait également été retrouvé sur les lieux du crime. Toutefois, le rapport post-mortem devait révéler que la victime était morte asphyxiée. Il fut révélé que malgré le ruban adhésif placé sur sa bouche, Jiawed Ruhumatally aurait utilisé une chemise pour la placer une nouvelle fois dans la bouche de la victime.
Les deux complices de Ruhumatally, à savoir Steve Monvoisin et Laval Sambacaille, avaient reconnu les faits qui leur étaient reprochés dans le cadre de la mort de Gérald Lagesse. Ils avaient plaidé coupable d’une charge réduite de « meurtre sans préméditation » et avaient écopé de 16 ans de prison. Jiawed Ruhumatally connaîtra quant à lui sa sentence lundi prochain.