MEURTRE DE MICHAELA HARTE : Des limiers irlandais à Maurice de nouveau

Les Detective Inspectors Browne et Hooke auront des consultations avec des membres de la Special Squad du Central CID sur la réouverture de l’enquête policière
Les autorités irlandaises ne lâchent pas prise concernant la réouverture de l’enquête visant à faire la lumière sur le meurtre de l’institutrice irlandaise Michaela Harte dans la chambre 1025 de l’ex-Legends Hotel le lundi 10 janvier 2011. En effet, deux limiers irlandais, les Detective Inspectors Browne et Hooke, sont arrivés à Maurice en fin de semaine pour une série de consultations avec les responsables de la nouvelle enquête policière en vue d’établir un état des lieux sept mois après l’acquittement aux Assises de deux suspects appréhendés par la Major Crime Investigation Team (MCIT).
Au cours de leur séjour, les enquêteurs irlandais participeront à des séances de travail avec les membres de la Special Squad, composée du surintendant Yashdev Callee et des Detective Inspectors Seeballuck et Dabysing de même qu’avec d’autres hauts gradés de la police. Tout semble indiquer que cette présentation des faits devra être axée sur les éléments faisant partie du rapport préliminaire, qui a été soumis au Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, vers la fin de l’année dernière.
Ce rapport préliminaire donne des indications sur les preuves susceptibles d’être produites en Cour au cas où un nouveau procès est institué avec au moins trois suspects dans le box des accusés. Néanmoins, à ce stade, aucune décision formelle sur la marche à suivre n’a été prise car que ce soit du côté de la Special Squad du Central CID ou encore du DPP’s Office, les résultats de nouveaux tests ADN confiés aux scientifiques de l’université de Bordeaux sont toujours attendus et sont présentés comme étant extrêmement cruciaux pour la suite de cette « Unresolved Very High Profile Case » avec la réputation de Maurice en jeu.