Le contre-interrogatoire mené par Me Avineshwar Dayal, l’avocat de Jayraj Sookur – accusé du meurtre de sa belle-fille, Stacey Henrisson – du médecin légiste, le Dr Maxwell Monvoisin, a pris fin ce matin. Ce dernier a ainsi confirmé qu’aucune “defensive wounds” n’a été décelée sur le corps de la victime lors de l’autopsie, démontrant que Stacey Henrisson n’a pu opposer de résistance quand elle a été agressée.
Me Dayal lui a ensuite demandé si le nez de la jeune fille n’aurait pas dû avoir d’égratignures si son agresseur l’avait étouffée, le médecin légiste a répondu par l’affirmative, soutenant qu’il y a pu y avoir uniquement obstruction d’air. Le Dr Monvoisin a aussi indiqué en cour qu’il avait eu connaissance de l’identité du corps le 7 juin 2012.
Après son contre-interrogatoire, c’était au tour du sergent de police Ramsamy, du CCID, de venir confirmer les plans de l’enquête. Un Scene of Crime Officer (SOCO) est venu par la suite confirmer les quelques photos prises lors de l’enquête par rapport aux objets saisis au domicile de Ramdassen Tany.
Par ailleurs, lors de cette séance, le juge Benjamin Marie-Joseph a rejeté la motion formulée par la défense, qui objectait à la présentation des vidéos de la reconstitution des faits de Jayraj Sookur.