Ils étaient quelques représentants de clubs à avoir fait le déplacement jeudi après-midi au siège de la Mauritius Football Association (MFA) à Trianon pour le tirage au sort de la MFA Cup. Une compétition qui offrira à l’équipe qui soulèvera le trophée le droit de participer à la Coupe d’Afrique des Vainqueurs de coupes.
On note l’absence de véritables chocs au cours des premiers tours. D’ailleurs, les équipes de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) ont été exemptées des premier et deuxième tours. Il faudra attendre les huitièmes de finale pour voir le Chamarel SC et l’AS Quatre-Bornes faire leurs premiers pas dans cette compétition où il n’y a pour cette présente édition pas de tête de série.
Cependant, au stade des demi-finales, on pourrait assister, si la logique est respectée, à un remake de la demi-finale entre le Pamplemousses SC et l’ASPL 2000. Pour cela, les Nordistes devront vaincre Chamarel, puis passer le cap du CSSC, qualifié directement pour les quarts. De l’autre côté, l’ASPL 2000 devra se défaire des PAS Mates et éventuellement du Cercle de Joachim pour accéder au dernier carré.
Reste qu’il devient un peu plus difficile de deviner les éventuels vainqueurs des joutes respectives. On note toutefois que les Sharks de Baladirou, de Rodrigues, croiseront le fer avec les Port-Louis Black Horns pour leur entrée en matière. Le vainqueur ira défier l’AS Vacoas-Phoenix, qui ensuite ira se mesurer à La Cure Sylvester.
On note également l’absence des représentants des comités régionaux de Grand-Port et de Beau-Bassin/Rose-Hill, qui devaient déléguer une formation de division régionale pour cette compétition.
À l’heure du tirage au sort, Anwar Elahee, président de l’ASPL 2000, a émis des réserves sur le lieu de la finale. La MFA a désigné d’emblée le stade Anjalay comme théâtre pour accueillir cette rencontre. L’homme fort de l’ASPL 2000 a ainsi demander que la finale se déroule également en terrain neutre en fonction des équipes qui arriveront en finale, laissant entendre que cela pourrait favoriser la formation qui évoluerait à domicile. Il semblerait cependant que cette demande ne sera pas prise en considération.