Le tollé soulevé par l’annonce d’une compensation salariale de Rs 150 « Across the Board » à partir du 1er janvier prochain a poussé le ministère des Finances à revenir à la charge pour expliquer cette décision dans la conjoncture. Le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo entouré de ses plus proches collaborateurs a passé en revue, hier, la situation avant de sortir un communiqué soulignant l’engagement « du gouvernement à maintenir ses efforts pour garder l’inflation à un niveau bas et stable afin de protéger le pouvoir d’achat de la population. Toute compensation salariale déraisonnable sera au détriment de cet objectif.” Le ministère des Finances devait énumérer une série de mesures complémentaires pour « soulager le fardeau des ménages et aussi pour rehausser leur pouvoir d’achat. »
D’entrée de jeu, le ministère des Finances souligne que « Statistics Mauritius a annoncé que le taux d’inflation pour l’année 2015 est estimé à 1,3%, soit le taux d’inflation annuel le plus bas en 28 ans. » Il a réitéré le fait qu’après délibérations, le conseil des ministres de vendredi a arrêté quatre mesures, notamment
– le paiement d’une « Across The Board Compensation » de Rs 150 par mois aux employés,
– la mise en application de cette mesure en faveur des employés du secteur public,
– le paiement de la compensation effectif à partir du 1er janvier, et
– la présentation à l’Assemblée nationale de The Additional Remuneration Bill, vendredi.
Au préalable, le communiqué du ministère des Finances fait état de quatre mesures complémentaires en vue de « soulager le fardeau des ménages et aussi pour rehausser leur pouvoir d’achat. » Parmi, le ministère cite le budget des subventions sur les prix de vente du riz, de la farine et du gaz ménager de l’ordre de Rs 810 millions aussi bien que des économies de Rs 133 par mois pour des familles bénéficiant des mesures sur les tarifs d’eau et d’électricité.
Le communiqué note que « premièrement, il y a eu la baisse du prix de l’essence et du diesel, deuxièmement, l’État a maintenu les subsides sur le riz, la farine et le gaz ménager, qui ont coûté la somme de Rs 810 millions. Les prix de la viande importée ont aussi connu une baisse récemment. Troisièmement, le Gouvernement a annoncé l’introduction d’un nouveau tarif d’électricité destiné aux 70,000 familles à faibles revenus, ce qui réduira leurs factures d’électricité, et quatrièmement, dans le budget 2015-2016, le gouvernement a pris la décision pour que les ménages qui consomment jusqu’à six mètres cubes d’eau soient exemptés de paiement à la Central Water Authority et à la Wastewater Management Authority. »
Plus loin, le ministère des Finances avance que « les familles concernées par la baisse du tarif de l’électricité ainsi que l’exemption de paiement sur les six mètres cubes d’eau vont économiser en moyenne Rs 133 chaque mois. » À cela, il ajoute que la révision à la hausse de la pension de vieillesse à Rs 5,000 coûte au gouvernement une somme additionnelle de Rs 4,7 milliards dans le budget .
Au chapitre des engagements, le gouvernement place en priorité le plan Marshall pour lutter contre la pauvreté, la réduction  du taux de chômage avec des encouragements pour la création d’emplois. En dernier lieu, le communiqué souligne que « le gouvernement, comme annoncé dans le communiqué du conseil des ministres du 14 août 2015, va instituer un National Wage Consultative Council qui aura pour tâche de faire des recommandations sur le salaire minimum à l’échelle nationale et aussi sur la compensation salariale. »