Les 12 fi nalistes du concours Miss Mauritius ont été présentées à la presse mardi matin

Douze finalistes se disputeront le titre de Miss Mauritius le 5 octobre lors d’une grande finale. Ces jeunes filles, qui ont su attirer les regards par leur beauté physique, devront bientôt passer par plusieurs étapes avant de pouvoir porter la couronne et représenter fièrement le pays lors du concours Miss World.

La présentation des finalistes a eu lieu mardi matin à l’hôtel Hennessy Park à Ébène, en présence des organisateurs et des sponsors. La différence cette année était la participation de deux ex-Miss Mauritius, en l’occurrence Ameeksha Dilchand-Narain et Lætitia Darche-Sauzier qui ont su mettre la barre plus haute.

Selon la présidente et fondatrice de Miss Mauritius, Primerose Obeegadoo, le concours de cette année marque le 49e anniversaire de l’organisation de Miss Mauritius. Comme cet événement nécessite plusieurs sponsors, Hennessy Park Hotel y apporte son soutien depuis plusieurs années.

Les deux ex-Miss Mauritius Ameeksha Dilchand-Narain et
Laetitia Darche-Sauzier sont les mentors des participantes

Pour son directeur général, Julien Glannes, cette année « est différente des autres » car l’hôtel a voulu s’investir dans la réalisation du concours. La formation de ces jeunes filles jusqu’à la finale sera intense, a-t-il dit. « Nous voulons être partie prenante de l’aventure et on la prend comme un challenge. Nous savons que le concours suscite beaucoup de commentaires. Nous voulons être fiers de nos miss », a-t-il souligné. Et d’ajouter que la miss doit aussi être intelligente et non uniquement belle. « Elle doit avoir les qualités que les Mauriciennes font valoir tous les jours », fait-il ressortir.

Pour Lætitia Darche-Sauzier, ex-Miss Mauritius et l’un des mentors des filles, le concours ne repose pas uniquement sur « le plastique et le look », mais la Miss doit être « intelligente, talentueuse », apte à rayonner au niveau national et représenter la République de Maurice sur le plan international. Et de souligner que la beauté doit également inclure le charme, l’élégance, l’intelligence, la sensibilité et le savoir-faire afin de faire rayonner les éléments essentiels à « cette beauté tant recherchée » par l’organisation nationale Miss Mauritius. Le sport et l’hygiène de vie sont aussi importants. Selon Lætitia Darche-Sauzier, les douze finalistes devront suivre une formation qui aboutira à la finale en octobre. La préparation, dit-elle, sera ardue et complète pour l’épanouissement de ces filles.

Les douze finalistes sont : Anisha Angateea, Sindy Speurt, Elodie Dindoyal, Gitika Doolub, Nathanielle Géraud, Sanjana Sukai, Angelique Sanson, Rachela Machabee, Mayuree Lobin, Ava Memero, Tania Vishaka René et Mishma Caullychurn. Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, est le président d’honneur du concours depuis ces trois dernières années. Les trois mentors du concours sont Ameeksha Dilchand-Narain, Laetitia Darche-Sauzier et David Stafford.

Urvashi Gooriah représente Maurice au Royaume-Uni en décembre

Elle quitte Maurice en décembre pour représenter Maurice au concours Miss World qui se tiendra le 14 décembre au Royaume-Uni. Si elle se dit prête pour représenter Maurice sur la scène internationale, Urvashi Gooriah soutient que la Miss Mauritius doit être une fille « belle, intelligente, confiante et gentille ». La Miss Mauritius s’inspire d’Ameeksha Dilchand-Narain, ex-Miss Mauritius. « Je regarde tout ce qu’elle fait et j’apprends d’elle », dit-elle. Pour notre représentante au concours Miss World, les anciennes Miss qui ont pu « avoir un impact dans le monde en remportant la couronne » sont Aishwarya Rai, Priyanka Chopra et Megan Young.

Urvashi Gooriah, notre
Miss Mauritius

Urvashi Goorgiah dit préparer son projet et veut représenter le pays dignement. Consciente que les filles arrivent difficilement à se classer parmi les Top 12 dans le concours Miss World, elle soutient qu’il faut beaucoup de travail sur la personnalité de la Miss. Avec le soutien du comité organisateur, elle croit que cela peut se réaliser.