Ornella Laflèche (1st runner-up), Ingrid Noyaux et Anaïs Lagrosse (2nd runner-up)

Elle est la nouvelle Miss University Africa Mauritius. Ingrid Noyaux représentera Maurice lors de la grande finale réunissant toutes les Misses du continent africain en novembre au Nigéria. Dans un bref entretien, elle nous partage ce moment fort en émotions lorsqu’elle a appris qu’elle était la grande gagnante.

“Evidemment, j’étais très contente, mais surtout très surprise, car j’étais loin de me douter que j’allais un jour participer à un concours de beauté et de remporter la couronne”, nous confie-t-elle. Avec engouement, elle nous raconte cette fameuse soirée au Noah Jin Fei Auditorium, il y a deux semaines, lors de la finale où elle a été sacrée Miss University Africa Mauritius. Une soirée forte en émotions qu’elle a partagée avec ses proches et sa famille très présente durant son parcours.

Ingrid Noyaux est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut. Etudiante en deuxième année en Hospitality and Tourism Management à Vatel, elle s’est mise en tête de porter bien haut le drapeau mauricien. “D’ailleurs, j’ai choisi cette carrière, car j’ai toujours voulu voyager, mais je dois avouer que mes objectifs ont changé avec le temps. Je pense qu’il est important de faire découvrir Maurice autrement, et justement mon objectif est désormais de promouvoir la culture authentique de Maurice”, nous dit l’Albionnaise. Elle affirme qu’avec ce titre, elle aura plus l’occasion de s’exprimer sur des sujets importants, telle l’éducation.

En effet, Ingrid Noyaux garde bien les pieds sur terre. Celle qui n’est jamais montée sur un podium avant le concours de Miss University Africa Mauritius, nous raconte son expérience. “C’est très dur de défiler devant tout ce monde et de continuer à sourire, mais on en ressort gagnante avec ou sans une couronne. Cette expérience vous permet de prendre confiance en vous et de vous faire des contacts, entre autres”, dit-elle. Et pourtant elle se laissera tenter par cette belle aventure de Miss University Africa Mauritius, car, dit-elle, ce concours, qui ne demande pas aux participantes de défiler en bikini, met en valeur l’intelligence des femmes. “Ce concours permet à la femme de montrer ce qu’elle a de plus qu’un joli minois et c’est cela qui m’a le plus attiré”, dit-elle.

Ingrid Noyaux ne cache pas son stress pour la grande finale au Nigéria en novembre, mais reste confiante. “Je suis très bien encadrée et je sais que je serai fin prête pour le grand jour. Même si j’ai quand même un peu la pression avec notamment, Lorriane Nadal, élue Miss University Africa 2017 et Alexandrine Belle-Étoile, Miss University Africa Mauritius, ayant terminé dans le Top 10 sur la scène internationale en 2018 ! Mais je garde confiance”, lance-t-elle dans un éclat de rire. A savoir que les autres gagnantes de cette troisième édition de Miss University Africa 2019 sont Ornella Laflèche (1st runner-up), Anaïs Lagrosse (2nd runner-up) et Lucy Sarah-Labour (prix spécial).