THE MITAVITE-RETIRED RACE HORSES COMMITTEE CUP (B66/1650M) : Le bout en bout de Speed Limit

Speed Limit est allé jusqu’au bout de la ligne droite. Aucun concurrent n’a pu contester son leadership. Qui plus est, c’est lui qui a laissé sur place ses adversaires, laissant le plus proche à 3L, pour renouer avec le succès. Hard Day’s Night et Ready To Attack n’y ont vu que du feu.
Dans notre avant-papier, il avait été fait mention du très bon numéro de corde de Speed Limit, lui qui n’avait pas été gâté par le tirage au sort des lignes à ses dernières sorties. La difficulté pour lui, disait son entraîneur Ricky Maingard, c’est que son cheval se trouvait maintenant à niveau supérieur et qu’il lui fallait un bon couloir pour donner la plénitude de ses moyens. La question était de savoir si Speed Limit allait diriger les opérations. Mais ce qu’on savait, c’est qu’il aurait conservé l’avantage de la corde. Tout au moins serait resté positionné le plus proche de la lice. La chance a voulu que Hard Day’s Night démarre de travers, ce qui fait qu’il n’a pas été en mesure d’inquiéter sérieusement Speed Limit. Girish Goomany a certes fait comprendre à Brad Pengelly qu’il voulait un train régulier en lui mettant une petite pression.
Si on regarde les temps fractionnés de plus près, il faudra tenir compte de l’état de la piste. On retiendra que le tempo a baissé entre les 1200m et le Tombeau Malartic, comme c’est le cas dans toutes les épreuves, et que le rythme a été d’un bon niveau. Il fallait également considérer le parcours, 1650m, que Speed Limit abordait pour la première fois. En termes de tenue, l’avantage était du côté de Hard Day’s Night. Aussi, quand ce dernier s’est rapproché et a mis le leader sous pression dans le dernier virage, tout le monde pensait que le champion des 4-ans aurait facilement fait la différence. Mais Brad Pengelly, en vieux routier, avait gardé des réserves et c’est Speed Limit qui s’est montré le plus résistant.
C’est Argun qui a terminé troisième. Longtemps en avant-dernière position, il s’est amené dans les derniers 400m, mais a terminé à distance respectable du vainqueur. Ready To To Attack n’a pas eu le rendement auquel on s’attendait. Il n’était pas mal placé dans le parcours. Jusqu’à 400m de l’arrivée, tout espoir n’était pas perdu. Mais il a été quasi inexistant en ligne droite. À son retour, il a été constaté qu’il boitait de son postérieur gauche, une blessure causée par un adversaire. Awesome Adam n’a pas mieux fait, au contraire. Il ne s’est retrouvé que huitième à l’arrivée. On s’attendait aussi à mieux d’Ole Gunnar, qui n’a pu faire sentir sa présence. La bonne note de l’épreuve est venue de Dreamforest, un partant possible de Chandradutt Daby pour le Maiden. Après des débuts discrets, ce cheval a réalisé un bon progrès. En ce qui concerne Kingmambo’s Legacy, il faut souligner qu’il a couru en épaisseur durant une bonne partie de la course. Everest a terminé dernier. Il a sûrement été confronté à un problème.

LES AUTRES COURSES
Un seul favori passe

1. Commodus qui l’emporte enfin, serait-on tenté de dire. Ce cheval travaillait bien à l’entraînement, mais n’était jamais parvenu à reproduire la même forme en course. On avait peut-être oublié qu’il n’avait pas trouvé de passage à sa dernière sortie, mais c’est sans doute la décharge de son apprenti qui a plaidé en sa faveur. Il a sortie une belle accélération pour dominer le favori Lividus. En ce qu’il s’agit de ce dernier, on trouve qu’il a pu se placer à l’intérieur après avoir évolué en épaisseur durant la partie initiale. Toutefois, Dinesh Sooful a péché dans la finition, comme cela avait été le cas avec Ocean Drive South la semaine dernière. Cette fois, son cheval a eu tendance à verser à l’extérieur et il a continué à se servir de la cravache à main droite. Troisième à l’arrivée, Ruby Rocker, qui a eu une course tranquille sur les barres après un départ plutôt lent. Il a manqué d’accélération en fin de parcours. Marine Sky est venu, comme à son habitude, faire partie du quarté après avoir couru en dernière position. Déception du côté de Put Foot Singe, qui a terminé bon dernier. Pageantry n’a pas été à la hauteur lui aussi, après avoir fait la course à l’avant. Après quatre bonnes courses, c’est la première fois qu’il a terminé hors des accessits.

2. Comme cela a été le cas lors des dernières semaines, les outsiders ont continué à briller. Cela a été au tour de Masaar d’ouvrir son compteur à l’issue d’une course de bout en bout. Grosse amélioration de la part de ce cheval qui avait connu un passage à vide après deux bonnes performances cette saison. On espère qu’il confirmera la prochaine fois. Belle prestation de la part de Magic Jay, qui a eu un parcours difficile en épaisseur. Il a même donné l’impression de pouvoir refaire son retard, mais il lui a manqué le petit plus. Le favori Kentucky Bluegrass a eu trop de terrain à refaire et a dû se contenter de la troisième place. Après la course, il a été constaté qu’il avait saigné. Tigre Libre était bien placé dans le parcours. On pensait même que c’était lui qui l’emporterait. Il n’a cependant pas accéléré comme attendu. What’s News est à créditer d’une bonne fin de course après avoir couru en dernière position. Chap Trap a été débalancé sur deux foulées en ligne droite. Le nouveau Arctic Flow est à suivre pour l’avenir. The Brass Bell a raté son départ et a quelque peu éprouvé des difficultés en ligne droite.

3. Qui aurait cru Cula capable de l’emporter sur 1400m ? Ils étaient sans doute peu nombreux à avoir osé parier pour une victoire de ce représentant d’Amardeep Sewdyal, même si le cheval était déclassé dans cette troisième course. Et pourtant, c’est ce qui s’est passé. Cet entraîneur a signé son dixième succès de la saison dont la majorité a été acquise dans la position tête et corde. Il va aussi sans dire que l’apport de l’ancien entraîneur champion, Philippe Henry, est pour quelque chose dans ces victoires. On peut toutefois se demander si un des adversaires de Cula n’aurait pas pu tenter quelque chose vu que le tempo n’était pas élevé. On préfère ne pas penser à Dark Force et plutôt se diriger vers le nouveau Tweak The Wind, qui a eu un parcours difficile. Yashin Emamdee aurait sans doute dû se porter à l’extérieur du meneur pour courir one off au lieu de se retrouver en troisième épaisseur. Les RS ont été d’avis que Dark Force s’est montré ardent quand Tweak The Wind s’est porté à son extérieur et a essayé de le doubler. Interrogé, le jockey Brad Pengelly a déclaré qu’il était dans son intention de prendre les devants, mais vu le passé de son cheval, il s’est abstenu de le faire. Pendant ce temps, Cula a pu continuer tranquillement sa course et n’a jamais cédé. Rock On Geordies, placé à la corde en quatrième position, a eu un bon parcours, mais n’a pas accéléré comme prévu. Midnight Man n’a pas été dans le coup, mais il faut lui accorder une autre chance.

4. Il a fallu attendre la quatrième course pour voir un favori passer le but en premier. Act Of Loyalty n’a pas déçu cette fois. Steven Arnold a très bien positionné son cheval dans le parcours et ce dernier s’est imposé facilement. On peut toujours penser qu’il aurait pu être invaincu s’il avait été mieux maîtrisé par son jockey lors de ses deux premières tentatives. Ramapatee Gujadhur doit aussi être satisfait de la performance de Kemal Kavur. Il avait été décidé de ne pas courir en tête. Le cheval portait des œillères australiennes pour la première fois et il a terminé troisième. Tout espoir n’est donc pas perdu, en attendant un parcours rallongé. New Star était trop distancé dans le parcours. Donovan Dillon aurait dû le rapprocher dans la descente, mais tel n’a pas été le cas. Le nouveau Talbec a terminé en puissance pour accrocher le premier accessit. Il nécessite un parcours rallongé et sera utile à son entraîneur. Les autres engagés n’ont pas influencé la course, sauf Le Clos, qui a montré du pas avant de s’effacer complètement. Le parcours étant sans doute trop long.

5. Les chevaux les mieux cotés n’ont pas figuré à l’arrivée. Burg a été incapable de reproduire la même performance que la dernière fois. Il a l’excuse d’avoir été gêné en ligne droite et est retourné avec une boiterie. Soweto Moon n’a pas été dans le coup. Pour lui, il se peut que l’état de la piste n’ait pas été en sa faveur. Moonlight Runner, lui, a failli aller jusqu’au bout. Sans les œillères, il a couru dans son pas, mais a trouvé les derniers mètres un peu pénibles. Boiteux, il a été dominé par le nouveau Tanjiro (Rehaze Hoolash), qui était prêt pour ses débuts. Ce cheval préfère généralement un plus long parcours, mais avait beaucoup de galops sous les sabots. C’est ce qui a fait qu’il a pu l’emporter. Troisième à l’arrivée, Allenby Park, que nous avions cette fois délaissé après son mauvais retour. Il semblerait qu’il ait profité de sa course de rentrée. L’autre nouveau de Patrick Merven, Soldier’s Code, devrait courir en progrès la prochaine fois. Noah’s Ark a été un peu décevant. Lui aussi pourrait invoquer l’état de la piste. Winter Is Coming a, lui, été inexistant, alors que son entourage avait confiance en lui. Comme il en était à ses débuts, il faudra le revoir la prochaine fois.

7. Débuts victorieux d’Argo Solo et doublé pour Brad Pengelly et Ricky Maingard. L’Australien a fait montre d’un très bon jugement dans cette course. Premièrement, comme son cheval tirait quelque peu, il l’a laissé progresser tranquillement au début de la descente pour prendre les devants. Il s’est par la suite sûrement rendu compte qu’Argo Solo s’était usé dans la partie initiale. Ainsi, ce n’est que dans les derniers 100m qu’il lui a demandé de produire son effort final et la chance a voulu qu’il touche le but en premier. Au cas contraire, il aurait eu à en répondre devant les Racing Stewards, qui lui ont rappelé son devoir de monter son cheval dans l’emballage final. Melson a terminé à une demi-tête. Sous la monte de Nishal Teeha, il a versé à l’intérieur dans la ligne droite. Le cavalier mauricien a fait de son mieux pour le maintenir dans le droit chemin. N’était cette mauvaise tendance, Melson aurait pu l’emporter et offrir à Gilbert Rousset la 800e victoire de sa carrière. Kalinago s’est bien comporté, lui qui a été contraint d'évoluer en épaisseur. Gameloft a fait ce qu’il a pu après un départ lent. Le favori Steal A March n’a pas produit la performance qu’on attendait de lui. Peut-on penser que la piste à l’intérieur n’était pas dans un bon état ?

8. Surprise également dans la dernière épreuve avec la victoire du nouveau Major Jay. Après la course, on a appris que le jockey avait fait part aux Racing Stewards de son intention de courir à l’extérieur, là où la piste était dans un meilleur état. Les concurrents étaient de ce fait éparpillés sur la piste avec quelques-uns à la corde et d’autres au milieu de la piste. La décision de Cédric Ségeon a finalement porté ses fruits, car Major Jay a pu trouver une autre accélération en fin de parcours pour dominer Cape Horn, qui pensait avoir fait le plus difficile. Mount Fuji s’est aussi mis de la partie pour la victoire. Il s’est bien amené dans le dernier virage, mais n’a pu trouver le petit plus qui lui aurait permis de l’emporter. Notons que Burwaaz a complètement raté son départ et les RS ont exigé qu’il soit soumis à un barrier test avant d’avoir l’autorisation de recourir.

Goomany suspendu, Sooful à l’amende
Girish Goomany manquera à l’appel d’une journée de courses. Le Mauricien a été trouvé coupable d’une faute d’interférence à l’encontre de Chap Trap alors qu’il était en selle sur Arctic Flyer. C’est à 200m de l’arrivée que l’incident s’est produit. En dirigeant son cheval à l’extérieur, sa monture est entrée en contact avec Chap Trap, débalançant ce dernier sur deux foulées. En ce qui concerne Dinesh Sooful, les Racing Stewards l’ont mis à l’amende pour sa monte de Lividus en ligne droite. Comme dit plus haut, il a continué à se servir de la cravache alors que son cheval versait à l’extérieur. Sa négligence a fait que Mr Oshkosh a été incommodé et qu’il a forcé Commodus vers l’extérieur.

Enquête sur la monte de Shreya’s Star
Les Racing Stewards ont aussi ouvert une enquête sur la monte de Shreya’s Star à l’issue de la dernière course. Il revient que Yashin Emamdee n’a pas suivi les instructions de l’entraîneur Chandradutt Daby. Il avait été demandé au jockey de prendre les devants. Selon ce dernier, le cheval ne lui a pas donné l’impression qu’il pouvait le faire. Il devait ajouter que Shreya’s Star ne lui avait pas donné un bon feeling. D’après lui, le cheval n’était pas à l’aise sur le terrain boueux. Il a aussi été constaté que Shreya’s Star boitait après la course. Les Racing Stewards ont dit à Yashin Emamdee que le film n’a pas démontré que Shreya’s Star courait avec la tête pointée vers le bas et qu’il n’avait à aucun moment montré son intérêt pour faire la course en tête. L’enquête a été repoussée à demain matin.