Speed Limit est allé jusqu’au bout de la ligne droite. Aucun concurrent n’a pu contester son leadership. Qui plus est, c’est lui qui a laissé sur place ses adversaires, laissant le plus proche à 3L, pour renouer avec le succès. Hard Day’s Night et Ready To Attack n’y ont vu que du feu.
Dans notre avant-papier, il avait été fait mention du très bon numéro de corde de Speed Limit, lui qui n’avait pas été gâté par le tirage au sort des lignes à ses dernières sorties. La difficulté pour lui, disait son entraîneur Ricky Maingard, c’est que son cheval se trouvait maintenant à niveau supérieur et qu’il lui fallait un bon couloir pour donner la plénitude de ses moyens. La question était de savoir si Speed Limit allait diriger les opérations. Mais ce qu’on savait, c’est qu’il aurait conservé l’avantage de la corde. Tout au moins serait resté positionné le plus proche de la lice. La chance a voulu que Hard Day’s Night démarre de travers, ce qui fait qu’il n’a pas été en mesure d’inquiéter sérieusement Speed Limit. Girish Goomany a certes fait comprendre à Brad Pengelly qu’il voulait un train régulier en lui mettant une petite pression.
Si on regarde les temps fractionnés de plus près, il faudra tenir compte de l’état de la piste. On retiendra que le tempo a baissé entre les 1200m et le Tombeau Malartic, comme c’est le cas dans toutes les épreuves, et que le rythme a été d’un bon niveau. Il fallait également considérer le parcours, 1650m, que Speed Limit abordait pour la première fois. En termes de tenue, l’avantage était du côté de Hard Day’s Night. Aussi, quand ce dernier s’est rapproché et a mis le leader sous pression dans le dernier virage, tout le monde pensait que le champion des 4-ans aurait facilement fait la différence. Mais Brad Pengelly, en vieux routier, avait gardé des réserves et c’est Speed Limit qui s’est montré le plus résistant.
C’est Argun qui a terminé troisième. Longtemps en avant-dernière position, il s’est amené dans les derniers 400m, mais a terminé à distance respectable du vainqueur. Ready To To Attack n’a pas eu le rendement auquel on s’attendait. Il n’était pas mal placé dans le parcours. Jusqu’à 400m de l’arrivée, tout espoir n’était pas perdu. Mais il a été quasi inexistant en ligne droite. À son retour, il a été constaté qu’il boitait de son postérieur gauche, une blessure causée par un adversaire. Awesome Adam n’a pas mieux fait, au contraire. Il ne s’est retrouvé que huitième à l’arrivée. On s’attendait aussi à mieux d’Ole Gunnar, qui n’a pu faire sentir sa présence. La bonne note de l’épreuve est venue de Dreamforest, un partant possible de Chandradutt Daby pour le Maiden. Après des débuts discrets, ce cheval a réalisé un bon progrès. En ce qui concerne Kingmambo’s Legacy, il faut souligner qu’il a couru en épaisseur durant une bonne partie de la course. Everest a terminé dernier. Il a sûrement été confronté à un problème.