MITD : Inculpation de la psychologue

La psychologue Bodet quittant les locaux du CCID sous escorte policière vers les 14 heures

Développement à la mi-journée dans l’affaire des allégations de pédophilie au Mauritius Institute of Training and Development (MITD). Pascale Bodet, la psychologue du MITD, qui avait pris en charge la jeune étudiante lors des premières dénonciations de cette affaire, a été interrogée Under Warning au QG du Central CID à la mi-journée.
Après son interrogatoire, la psychologue a été inculpée provisoirement et devait comparaître devant le tribunal en vue d’une éventuelle remise en liberté sous caution. La psychologue, qui avait rédigé un rapport de ses différentes rencontres avec la jeune étudiante du MITD, au centre de cette affaire, était, lors de son interrogatoire, accompagnée de Me Bhoyroo des Gavin Glover Chambers. Aucun détail n’a transpiré de cet exercice en début d’après-midi. Mais cette démarche de la police de convoquer la psychologue pour une séance de Questioning Under Warning a étonné plus d’un qui ont suivi la MITD Saga depuis l’année dernière.
Par ailleurs, réagissant à ce nouveau rebondissement dans l’affaire Pascale Inassee-Bodet, Natasha Chakowa-Cardella, présidente de la Société des Professionnels en Psychologie (SPP) se dit « choquée » par la tournure des événements. « C’est révoltant qu’une psychologue qui a fait ce qu’elle aurait dû faire se retrouve dans une telle situation. »
Elle rappelle que dans un cas d’abus sexuel allégué, le rôle du psychologue est de signaler le délit. « Ce n’est pas à elle de vérifier si les allégations sont fondées. Pascale a rapporté le cas, en conformité avec notre code de déontologie. Cela équivaut à une assistance à personne en danger. »

Commentaires

Ki sanne la capave explik moi KI faire Vasant Bunwaree fine implik li sa quantité la dans sa case la ?

En passant li paraitre ki nouveau sésame qui ouvert tous la porte pou ou dans Maurice c'est : etre parenté de loin ou de pres avec banne maitresse de banne puissant du jour.