Mercredi dernier au stade de Saint-François Xavier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, a dressé son premier bilan annuel lors d’une conférence de presse. En se basant sur l’ensemble des performances des sportifs mauriciens aux 9es Jeux des Îles de l’océan Indien (JIOI) à La Réunion en août dernier et aux 11es Jeux d’Afrique en septembre dernier, considère que l’année 2015 a été satisfaisante.
D’emblée, Yogida Sawmynaden n’a pas manqué de souligner la prestation des athlètes que ce soit aux derniers JIOI ou aux jeux africains. « Ils ont été nombreux à avoir brillé. Parmi, on retiendra la performance de Jonathan Drack au triple saut et le vététiste Yannick Lincoln qui ont validé leur billet pour les Jeux Olympiques de Rio de l’année prochaine. L’haltérophile, Roilya Ranaivosoa et la badiste Kate Foo Kune sont également proches de la qualification. Pour se préparer pour les olympiades brésiliennes, ils auront toutes les aides nécessaires. »
Le ministre de la Jeunesse et des Sports a aussi évoqué les succès de la première édition des Gekco Games, considéré comme un mini jeu des îles regroupant des lycéens de l’océan Indien. Cette compétition qui a été organisée à Maurice a suscité de l’engouement auprès de nombreux jeunes. Ainsi, à travers plusieurs compétitions, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) les ont placés au centre de leur intérêt.
« Le National Youth Games a vu la participation de 1 500 âgés de 14-15 ans. Les Jeux des Jeunes ont réuni plus de 1 200 garçons et filles âgés de 12-13 ans venant non seulement de Maurice mais de Rodrigues y compris. Et tout récemment, aux jeux des quartiers, on assistait à l’éclosion d’une centaine de jeunes talents. Certains ont déjà intégré les centres de formation et d’autres le seront très bientôt », fait ressortir Yogida Sawmynaden.
Parlant des écoles de formation, le ministre a annoncé qu’il a en sa possession, quatre propositions venant de quatre clubs européens différents, à l’instar de West Ham (Angleterre), Bastia (France), Feyenoord Rotterdam (Pays-bas) et Montpellier qui se sont manifestés pour implanter une académie de football à Maurice. « Je ne veux pas me précipiter pour prendre une décision. J’étudierai  ces dossiers minutieusement car je veux ce qu’il y a de meilleur pour le pays. Le centre de formation doit avant tout être un passeport vers l’étranger » dit-il.
Toujours annonçant ses perspectives pour 2016, Yogida Sawmynaden avance  que la réparation des infrastructures de plusieurs centres de jeunesse à travers l’île est à l’agenda. Le MJS veut également donner un coup de neuf au gymnase de Phoenix, au stade George V, au stade Anjalay et au centre national technique François Blacquart. Il confirme également qu’il présentera un nouveau Sports Bill à la rentrée parlementaire pour 2016 mais précise que le projet de loi est toujours à l’étude.
Répondant à Franco Quirin, député du MMM de la circonscription no 20  concernant le non- financement de certains athlètes pour leur déplacement à l’étranger pour prendre part à des compétitions et le refus du MJS d’apporter une aide financière, Yogida Sawmynaden se défend : « Franco Quirin doit arrêter de faire des démagogies. Il y a une façon de faire et une procédure à respecter. Moi je sais où je vais et j’apporte des résultats.»