MJS — NOUVELLE CEO DU TFES: Une ex-sportive au service du sport

Sheila Seebaluck, l'ancienne championne du 800m et détentrice du RN, a été nommée le 1er septembre à ce poste

Le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) a une nouvelle Chief Executive Officer en remplacement à l'ancien titulaire au poste, Michael Glover, dont le contrat n'avait pas été renouvelé en juillet de l'année dernière. C'est l'ancienne championne du 800m et toujours détentrice du record national de la distance (2.03:62), Sheila Seebaluck, qui a été nommée le 1er septembre à ce poste, et ce, après avoir répondu à l'appel à candidature. Elle s'est dite d'emblée très heureuse de pouvoir servir le sport, déterminée à faire de son mieux pour accompagner les athlètes.
« J'ai postulé pour ce poste après avoir vu l'appel à candidature lancé par le TFES, et j'ai ensuite été appelée à passer une interview comme tout le monde. J'ai été officiellement nommée le 1er septembre et je suis vraiment très contente de pouvoir faire quelque chose pour le sport », a-t-elle d'emblée déclaré. Pour celle qui détient toujours le record national du 800m depuis 1988, soit juste avant de mettre le cap pour Séoul en Corée du Sud pour participer aux Jeux olympiques, elle avance avoir répondu à tous les critères demandés par le TFES pour occuper ce poste de CEO.
Sheila Seebaluck a indiqué avoir passé deux années à l'INSEP en France, de 1986 à 1988, où elle a décroché un diplôme de conseiller sportif, avant d'y retourner par la suite pour quatre années supplémentaires (1990-94) afin d'acquérir un diplôme en gestion du sport et de communication au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) à Paris. Elle a ensuite rejoint le groupe IBL, où elle a décroché un diplôme en communication d'entreprise. « À travers les différentes études entreprises, je peux dire que je connais la gestion du sport », a-t-elle fait remarquer.
Rencontre avec les athlètes
La nouvelle CEO du TFES a expliqué avoir déjà rencontré les membres du board lundi à Port-Louis pour la présentation et, selon elle, que tout s'est bien passé. Sheila Seebaluck a commencé à faire le tour des écoles dans le cadre de son constat de la situation. « Cet exercice est très important, car il me permettra de voir ce qui a été fait et de ce que je vais devoir ensuite prendre en main », a-t-elle déclaré. Sheila Seebaluck a eu l'occasion de rencontrer les athlètes faisant partie de la structure du TFES au sein de différentes écoles, aussi bien que les professeurs qui les encadrent. « J'ai pu discuter avec les athlètes faisant partie des Pôle Jeune et Pôle Espoir. C'était un exercice de communication qui me permettra aussi de mettre un visage sur chaque dossier que j'aurai en main », a-t-elle souligné.
Après cette première partie des présentations, Sheila Seebaluck se rendra sur les sites d'entraînements pour rencontrer les athlètes et leurs entraîneurs. « Le premier contact s'est bien passé. J'ai eu l'occasion de discuter avec les professeurs sur les résultats et les développements académiques des athlètes concernés par le TFES. C'était un exercice primordial avant de me pencher maintenant sur la partie sportive. Cela me permettra ensuite de maîtriser le dossier à 100%. Suite à cet exercice, je ferai des recommandations au board du TFES », a-t-elle expliqué.  Rappelons que Sheila Seebaluck a été l'une des athlètes les plus en vue dans les années 1980-90 et qui détient toujours le record national du 800m avec un chrono de 2.03:62, réalisé à Maurice en 1988. Elle détient aussi le record national du relais des 4x100 établi lors des Jeux des îles de l'océan Indien de 1990 à Madagascar. Avec Sandra Govinden, Christine Duvergé et Gilliane Quirin, elle avait arrêté le chrono à 3.39:92. « J'ai eu la chance d'avoir une carrière bien remplie qui a duré 15 ans. Je suis aujourd'hui très contente de pouvoir partager ce vécu en me mettant au service du sport », a-t-elle fait ressortir.