A Air Mauritius un clan chasse l’autre pour diriger. Après avoir été au pouvoir pendant des mois, le clan dirigé par celui qui avait fait tomber un ex-CEO n’a plus les faveurs de la cuisine et a été mis à l’écart par la direction. Il a été remplacé par un nouveau clan dirigé par un ancien de la compagnie et protégé par la direction, soutenu par un de ses copains récemment nommé au PMO, et avec l’appui… du syndicat.

En sus de cet exploit, le chef du nouveau clan est parvenu à instaurer le dialogue entre le direction et les pilotes pour essayer de mettre fin à la crise qui secoue la compagnie depuis des mois.

En récompense pour services déjà rendus, le nouveau chef de clan a été transféré dans un département de son choix à la demande expresse de la direction. Pour les employés qui suivent avec inquiétudes les événements, au lieu de mettre de l’ordre dans la maison, le chef du nouveau clan ne fait que contribuer à rendre MK plus « emba lao » que jamais.