C’est devant une importante foule que les orateurs du MMM ont pris la parole lors du grand meeting national des mauves. Et au vu du nombre de personnes réunies, le leader du MMM devait observer : « Mwa Paul mo realiz responsabilite ki lor nou zepol. Ena ene travail immans ki pe atann nou. Bizin netoy pei et relans economi. Pa moi Paul ki pou vine couyonn pei ».

Le leader des mauves a promis que son parti gouvernera dans le respect de tout un chacun. « Personne pas pli conscient ki moi de bann defi a relever. Nu pena le choix. Nu ena enn travail immense a faire. Avec ene courage immense, le MMM pret a gouverner tout seul. Mo pas pe declare feser ar persone. Le prochain gouvernement deza dan mo la tete. La moitié travay dan la tete, lot lor terrain », a-t-il déclaré, soutenant que le MMM est aussi prêt à gouverner seul.

Commentant les rumeurs de rapprochement post-électoral, Paul Bérenger a affirmé qu’il n’y a aucun contact avec le MSM ou le Ptr. « Nu pena oken contact avec MSM ou Travailliste. Mem apre élections. 2 l’Alliance galimatia p tir pese zot kamarad. Zot tou les deux malpropre ».

Il a également profité de ce grand rassemblement pour remercier ses candidats, nouveaux et anciens. « Ena ene packet loup garou pann gagne ticket. Nu nu fier nu bann candidats et nu program électorale. Nu p propose ene vre sanzman. Netoye Moris de la corruption, de la drogue, money politics. Ene Lil Moris demokratik, juste et la justice pou bane jeune ».

Rajesh Bhagwan, candidat au No 20, a souhaité en « finir avec le régime MSM ». Pour lui, le MMM a fait une alliance avec le peuple mauricien. « Enn tsunami mauve pe lever. Pravind ena MBC, nu ena MMM tv nu. Nu depass la foule 2010 zordi. Nu fort et nu bizin vine pli fort. »

Franco Quirin, candidat au No 20, a soutenu que le MMM ne reniera jamais ses valeurs et principes. Il a appelé les militants à rester vigilants sur le terrain.

Ajay Guness, candidat au No 16, a estimé que le pays a besoin d’un grand nettoyage. Il a soutenu que le MMM ne pratique pas de politique de vengeance: “Nou pe met dimounn ki mérite. Nu pas pu fair politik vanzans. Mai sa kinn faner pu bizin payer ».

Tony Apollon, candidat au No 12, a relevé de son côté que « Morisien nepli krwar dan promess, li anvi trouve ». Il a affirmé que les politiciens ne sont pas tous les mêmes. « Nu bizin donn la sans tou dimounn. Tou politisien pas parey. Zot tou pas corrompu. Zot p dir ensam tou possible, moi mo dir Ensam nu fou zot dehors !»

La candidate au No 20, Karen Foo Kune, a plaidé pour plus de méritocratie dans le pays. « Popilasyon la inn plein ek fraude, menter ek dominer ek dimoune Ki servi la loi ek l’intérêt personel ek pu protez petit copain et petite copine. Nu Laguerre avec courage pou le peuple morisien ».

Pour Ameer Meea, candidat au No 3, le plus grand adversaire du MMM, est le « money politics ». « Zordi ena enn prise de konsians ki le MMM se sel parti prop ki ena. Ine ler pu tir malpropreté dans sa pei la! »