Alan Ganoo ainsi que les deux dirigeants suspendus du MMM, Kavi Ramano et Atma Bumma ont soumis leur démission de ce parti à la mi-journée. Ils ont annoncé leur intention de créer un nouveau parti de l’opposition qui comprendrait les trois députés qui ont démissionné du MMM, Raffick Sorefan, Joe Lesjongard et Jean-Claude Barbier, lors d’une conférence de presse donnée à la mi-journée à l’hôtel Labourdonnais.
« Depuis que l’annonce de ma démission a été rendue publique ce matin, j’ai été inondé par une vague de soutien et de sympathie en ma faveur de la part des militants à travers le pays », a déclaré Alan Ganoo au Mauricien ce matin. « Pour moi cela a été une décision difficile que j’ai prise avec le coeur gros et un sentiment de déchirement, mais après une mûre réflexion. Elle est motivée par des raisons politiques. Il n’y a rien de personnel. Je réalise toutefois que j’ai subi une injustice dans mon parti depuis les élections générales. Le nouveau courant qui se dégage sera une bouée de sauvetage pour tous les militants et les autres Mauriciens qui ne se retrouvent pas dans la confusion qui existe sur le plan politique », a poursuivi Alan Ganoo.
Il s’agira maintenant, dit-il, de dégager les modalités en vue de la création d’un nouveau parti politique au sein de l’opposition. « Nous poursuivrons le combat mené au sein du MMM durant des années et sommes ouverts à tous les courants et tous les Mauriciens qui veulent se joindre à nous », a dit Alan Ganoo. Il a toutefois précisé que le nouveau groupe de l’opposition ne compte nullement contester le poste de leader de l’opposition.
Alan Ganoo a pris sa décision de démissionner après consultation avec ses mandants dans la journée d’hier. Il devait rencontrer les membres du comité régional de la circonscription N° 14 à La Gaulette dans l’après-midi hier.
Avec la démission d’Alan Ganoo et de Kavi Ramano de leur parti, l’opposition parlementaire comptera sept députés du MMM à savoir Paul Bérenger, Reza Uteem, Veda Baloomoody, Rajesh Bhagwan, Aadil Ameer Meea, Franco Quirin et Zouberr Joomye. Les deux députés démissionnaires se joindront à Raffick Sorefan, Jean-Claude Barbier et Joe Lesjongard alors que le PTr comptera quatre députés.
On s’attend à ce qu’Alan Ganoo soumette désormais sa démission comme président du Public Accounts Committee. Veda Baloomoody est bien placé pour occuper cette fonction.
Au niveau du MMM, la question de démission sera abordée lors de la réunion du bureau politique du MMM qui sera suivie d’une déclaration de Paul Bérenger. Selon ses proches, le leader du MMM se dit attristé par ce qui s’est passé, mais se réjouit que la situation se soit enfin éclaircie au sein de son parti.