« Un parti dont l’idéologie n’a pas changé… nous sommes fières de faire partie du MMM ». Les intervenants qui ont pris la parole ce vendredi 31 août au congrès nocturne du MMM, dans la circonscription 15/16, ont surtout voulu démontrer que leur parti est toujours animé par le même esprit qu’à ses débuts.

Et ce malgré les dires des nombreux démissionnaires – plus d’une centaine – à l’effet qu’ils sentent que le MMM s’éloigne graduellement de ce qui a autrefois fait sa grandeur.

Pour s’en défendre, Paul Bérenger a affirmé que le MMM a « toujours connu des défections mais cela n’a jamais affecté le parti ».

Frederic Cure, un militant, a, lui, avancé que  » tous les jours le MMM accueille de nouveaux partisans ».

Pour Reza Uteem, secrétaire du parti, la série de congrès du MMM – tenue ces derniers jours dans des circonscriptions ayant connu des démissions – a démontré que le MMM est « bien présent sur le terrain ». Et de poursuivre : « Okenn manb MMM inn fer laont nou parti. Certains membres (démissionnaires) ont oublié ce que c’était de faire de la politique. Zot inn gagn bann foli grander ».

Les militants n’ont pas manqué d’évoquer leurs accomplissements, notamment en ce qu’il s’agit des droits des femmes et des enfants, soutenant être « les seuls » à pouvoir marcher la tête haute.

« Nous avons un bureau central uni, qui pense et travaille dans la même direction. Le MMM est le seul parti qui tient des élections au sein de son comité central et nous en sommes fières », a déclaré Reza Uteem.

Quelques-uns des multiples scandales qui ont secoué l’alliance au pouvoir depuis décembre 2014 ont, bien évidemment, été énumérés. « Pena enn zour lor radio ki ou pa tann skandal », a relevé Frederic Cure.

« Akoz larogans gouvernma zordi, dimounn nepli krwar dan politisien », a-t-il lancé.

Paul Bérenger et Ajay Guness ont, notamment, souligné que la dernière ligne droite de la campagne électorale, en vue des élections générales, sera bientôt entamée. « On devra s’activer sur le terrain », a plaidé le dernier nommé.

En ce sens, Frederic Cure a, une nouvelle fois, souhaité faire taire les rumeurs d’alliance : « Zero alians avek MSM, pa pou ena! »

Tous ceux présents sont unanimes : Le MMM « sous le leadership de Paul Bérenger » sera le parti qui « pou tir pei dan beze ».