« Mo pa embete dimoun, zame mo recul devan mo responsabilite », a lancé le Premier ministre, Pravind Jugnauth, cet après-midi, à Rivière du Rempart, lors de la remise des titres de propriété à 109 ex-employés de l’ancienne compagnie usinière de Mon Loisir.

Konte lor mwa pu amenn developman dan sak koin moris. Get bane personalite importan ki finn visite nu, com le Pape, ki finn emerveye par fason nu viv », a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement a également annoncé lors de son discours qu’un de ses nouveaux défis sera de mettre sur pied une nouvelle réforme de l’industrie sucrière et qu’il prend en compte la situation des petits planteurs.

André Bonieux, CEO du groupe Alteo, a pour sa part avancé qu’il s’agit « d’une date importante pour Alteo et Terra, mais surtout pour les travailleurs de l’ex-compagnie usinière de Mon Loisir et leurs familles. J’ai une pensée spéciale pour les 23 ex-employés décédés depuis la fermeture de l’usine en 2012. Ils ne sont malheureusement pas avec nous aujourd’hui, mais je suis heureux que leurs familles bénéficient du fruit de leur labeur ».

Par ailleurs, il a fait ressortir que « le sucre traverse une crise très grave. Nos entreprises font le maximum afin de rationaliser nos coûts de production et nous mettons en place énormément de mesures visant à nous aider à faire face à cette crise. Mais la réalité est que les jours de notre industrie sont comptés sans une réforme en profondeur. Cette réforme, nous ne pouvons la mener seule, car elle doit impliquer tous les acteurs de l’industrie, des petits aux gros planteurs, en passant par les usiniers et la MCIA, et elle doit surtout être soutenue par le gouvernement ».

Cette remise de titres de propriété s’insère dans le cadre du Blue Print qui a fait suite à la fermeture de l’usine de Mon Loisir. Les bénéficiaires sont désormais chacun propriétaire d’un lopin de terre variant de 10 à 16 perches à La Clémence. Le morcellement est également doté de toutes les infrastructures modernes, notamment des routes, l’accès à l’eau et l’électricité, ainsi que des terrains de jeux et espaces verts. Ce morcellement fait partie des 30 sites choisis par le groupe Alteo pour le VRS 2, l’ERS et le Blue Print.