Les parents des six collégiens mauriciens qui devaient participer à partir d’aujourd’hui en Italie à une compétition internationale de Model United Nations sont en colère. Pour cause, ce n’est qu’à la veille du départ de leurs enfants lundi que le ministère de l’Éducation les a informés de l’annulation du voyage à cause de l’insécurité prévalant en Europe dans le sillage des attentats de Paris le 13 novembre dernier.
« Nous pouvons très bien comprendre que la sécurité de nos enfants est primordiale. Mais est-ce une façon de faire ? » déplore Radishwarnuth Ramnarain, dont le fils devait s’envoler avec ses cinq camarades pour l’Italie. Lundi dernier Radishwarnuth Ramnarain s’est présenté au siège du ministère de l’Éducation à la MITD House, Phoenix, suite à une convocation reçue par son fils mineur. « Dabor mo ti trouv bizar ki lezot paran pa la… Mo ti krwar ki ti pou remet mo garson so biye avion », explique-t-il au Mauricien.
Ce parent se dit d’autant plus surpris que la semaine dernière, un préposé du ministère lui a téléphoné à deux reprises : une première fois pour lui demander d’apporter les documents de voyage de son fils au ministère (ce qu’il a fait jeudi) et vendredi pour leur demander de passer au ministère lundi le 24 novembre. « Mo ti krwar ki ti pou enn seremoni de remiz de biye », souligne-t-il.
Confiants du départ de leurs enfants respectifs, poursuit notre interlocuteur, certains parents ont passé le week-end à acheter des vêtements chauds et tout le nécessaire pour ce voyage. « Nou finn depans boukou kass », déplore-t-il.
« Au-delà de la déception des jeunes qui ne feront pas le voyage et l’argent que nous avons dépensé, c’est la façon de faire et l’amateurisme du ministère que nous dénonçons. Si c’est effectivement vendredi dernier que le conseil des ministres, suivant le conseil du ministère de l’Éducation, a décidé d’annuler le voyage pour des raisons de sécurité, les gens du ministère ont eu tout le temps nécessaire pour informer les parents de cette décision. Ils ont même nos numéros de téléphone. Ils ne l’ont pas fait pour des raisons que nous ignorons », dit encore ce père de famille.
Les six jeunes collégiens concernés avaient brillamment participé en juillet dernier à l’édition 2015 de Model United Nations au niveau national au Mahatma Gandhi Institute. Ce concours intercollège de caractère international vise à conscientiser des jeunes étudiants aux problèmes affectant le monde tels que le rencontrent les diplomates des Nations unies. Ils discutent des problèmes et en prennent des résolutions concernant des problèmes d’intérêt mondial tels que les changements climatiques, la pauvreté, la guerre. L’édition 2015 marquait la 20e tenue de MUN à Maurice.
Le Mauricien a vainement essayé d’avoir un commentaire du ministère de l’Éducation à travers son attaché de presse, Dinesh Seeharry.