Suspecté d’avoir abusé sexuellement d’une mineure à plusieurs reprises il y a huit ans, un sexagénaire de Floréal a été arrêté hier matin. Le drame remonte à 2007, devait soutenir la mineure aux enquêteurs, lundi à 14 h, bien qu’elle ne se souvienne plus du jour et de la date exacte de ces multiples agressions. À l’époque, la jeune fille était âgée de neuf ans. D’après ses indications aux enquêteurs, son agresseur, qui était le propriétaire d’une école préprimaire, aurait abusé d’elle à plusieurs reprises cette année-là. La première fois, raconte-t-elle, elle n’aurait subi que des attouchements de cet homme, aujourd’hui âgé de 66 ans. Elle se trouvait dans sa voiture et ce dernier lui aurait demandé d’enlever son haut avant de lui caresser la poitrine. La deuxième fois, la mineure indique que le sexagénaire aurait eu, à son domicile, des relations sexuelles avec elle. Blessée à ses parties intimes, elle aurait également souffert de saignements, soutient-elle. Par la suite, la jeune fille aurait à nouveau été victime d’attouchements à plusieurs reprises. Elle se serait tue, car son agresseur l’avait menacée de s’en prendre à sa soeur aînée.
C’est en présence de sa mère, une habitante de Cité Mangalkhan, Floréal, que la mineure, qui étudie désormais dans une école au Canada, est venue rapporter ces agressions. Arrêté hier par le personnel du poste de police de Floréal, aidé de la Divisional Crime Intelligence Unit (DCIU), le suspect a passé la nuit au Vacoas Detention Centre. Il a comparu en cour aujourd’hui sous une charge provisoire de « causing harm to a child ».
Par ailleurs, toujours hier, un mineur de 17 ans habitant Dagotière a été arrêté par la police de St-Pierre. Il est suspecté d’avoir eu des relations sexuelles avec une jeune fille de 13 ans chez lui mardi dernier. À 11 h 30 hier, cette dernière a consigné une déposition en présence de sa mère. Elle a indiqué aux enquêteurs avoir fait la connaissance de l’adolescent en octobre dernier et que ce dernier lui aurait dit être amoureux d’elle. Ils se sont ensuite revus et ont eu des rapports sexuels consentants. Le mineur a été placé en détention au Petite-Rivière Detention Centre.