photo illustration

La CID de Moka a démantelé un réseau ayant détourné environ Rs 3 millions de fruits de mer, majoritairement des “ourites”, au préjudice du propriétaire d’une chambre froide (“cold storage”). Le délit a été rapporté à la police de la localité le 6 juin, date à laquelle un responsable de cette société a déclaré qu’un camion rempli de produits avait quitté l’enceinte du local pour effectuer des livraisons à travers l’île.

Sauf que, plus tard, le véhicule est rentré vide, le chauffeur, âgé de 42 ans, alléguant que des malfrats l’avaient attaqué et lui avaient tout volé avant même qu’il puisse se rendre chez son premier client. Il n’a cependant pas été inquiété par la police après cet incident.

En prenant le dossier en main, les hommes de l’inspecteur Cowlessur ont convoqué Ramphall Govinden pour obtenir des précisions sur le déroule- ment du vol. N’étant pas convaincu par ses explications, ils l’ont soumis à un interrogatoire serré, de même que l’aide-chauffeur, Mudhoo Dolshan, âgé de 24 ans. Ce dernier a fini par révéler ce qui s’est passé et a évoqué un plan pour vendre les produits de leur employeur au noir et empocher ainsi l’argent. Dans le sillage de cette affaire, le jeune homme a dénoncé un dénommé Atchong Ip Chining Pin Yen, plus connu comme Ah-Sin, âgé de 55 ans.

Ce dernier est soupçonné d’être le cerveau de ce réseau et d’avoir vidé les fruits de mer dans une chambre froide dans la région de Rose-Hill. Après plus de deux semaines, la police n’a pu mettre la main sur le butin, qu’elle soupçonne avoir été vendu. Les trois suspects ont été traduits au tribunal de Moka jeudi, où une accusation provisoire de vol a été logée contre eux.

Étant donné que les produits de mer volés pèsent des centaines de kilos, les enquêteurs estiment que d’autres malfrats ont aidé le trio. En plus, les recettes du vol sont introuvables pour le moment. Les suspects seront à nouveau interrogés durant le week-end pour donner plus de détails sur l’élaboration de ce plan et dire qui ont reçu les fruits de mer.