Le limogeage, vendredi, du président de la Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA), Alain Edouard, sur ordre du Chairman de la Cargo Handling Corporation Ltd, Robert Pallamy, agissant sur les conclusions du comité disciplinaire, a provoqué une sourde colère parmi les employés du port. Une réaction spontanée, sous forme d’un Sit-in, pour protester contre cette décision du Management à l’encontre du syndicat, a été évitée de justesse avec les employés se concentrant sur l’enjeu de l’élection, jeudi, des représentants des employés sur le Board de la CHCL. En parallèle, la PLMEA a mis en branle les procédures pour faire appel contre la décision de licencier Alain Edouard et compte solliciter un rendez-vous avec le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, pour une intervention auprès de la direction de la CHCL.
« La colère des employés du port est profonde. Ils vivent cette décision du Board comme un deuil. Li kler ki Alain Edouard finn lisansye par Pallamy-Dorsamy: akoz li finn refiz SANTAZ Dorsamy lor drwa sindikal travayer lepor, akoz linn dibout defann drwa travayer lepor le 31 desam, akoz li pe reklam enn bon saler ek bon kondisyon pou tou travayer lepor dan negosyasyon ki pe deroule ek akoz li pe lev enn muvman pou dir « Pa Vann Nou lepor » », a déclaré à Week-End Ashok Subron, encore sous le choc de ce licenciement qualifié d’illégal et d’injistifié.
« Se enn lisansiman ki form parti enn vast konspirasyon pu kass kondisyon travay travayer lepor pu permet larive DP World dan lepor. Me bann ki pe krwar ki zot pu resyi ebranl determinasyon travayer lepor ek lafors PLMEA, pe fer fos rout », a poursuivi le syndicaliste, qui fait part des messages reçus des ministres en poste et des dirigeants de l’opposition dénonçant cette décision de la CHCL.
Outre la décision de faire appel contre ce licenciement, la PLMEA compte remettre au Central CID la bande sonore du « chantage exercé » sur Alain Edouard par le General Manager Dorsamy en présence du HR Manager. Une première déposition a déjà été consignée à cet effet alors que le ministère du Travail et des Relations industrielles a été appelé à initier une enquête contre le dénommé Dorsamy pour ingérence et intimidations lors des procédures du comité disciplinaire.
Par ailleurs, dans une communication officielle adressée à la Commission de Conciliation et de Médiation (CCM), la PLMEA a fait état de la mauvaise foi de la CHCL. « The PLMEA is of the view that the Management of the CHCL is practicing bad faith and unfair labour practices while formal Collective Bargaining process is underway and while a Labour Dispute is under proceedings by the CCM under Section 69 of the Employment Relations Act », note Ashok Subron.
Le Management de la CHCL est accusée d’infraction au Code of Practice de l’Employment Relations Act car après un délai un délai de deux mois « the Management is instituting an illegal parallel process, with parties not legally entitled to review the salary and terms and conditions of service of employees of Cargo Handling Corporation Ltd. »  La PLMEA cite la décision en date du 18 mars de nommer la firme Korn Ferry – Hay Group en vue de revoir les salaires et conditions de services des employés dans le port.
Ashok Subron s’appesantit sur le fait que « the PLMEA and the CHCL are the only two parties that can negotiate and subsequently jointly signed a new Collective Agreement to review the Contract of Employment and Terms and Conditions of employment of CHCL employees. A third party, even if appointed by the Board of the CHCL, is NOT entitled ‘to review the salaries and terms and conditions of employment of all employees » of CHCL forming part of the bargaining unit represented by the PLMEA. Thus, any process initiated by Hay Group to modify the contract of employment and the conditions of service would be a serious breach of law as well as potentially cause severe prejudices to employees of the CHCL. »  La PLMEA demande à la Commission de Conciliation et de Médiation d’intervenir auprès du Management pour tirer au clair cette démarche d’autant plus que la situation dans le port est devenue encore plus tendue…