Le Mouvement Patriotique (MP) a tenu son premier congrès régional, hier, vendredi 13 avril à Nouvelle France. C’est devant les habitants de la localité qu’ont pris la parole les différents membres du mouvement ainsi que le président Alan Ganoo.

Sudesh Roopun, l’ancien deputy speaker de l’Assemblée nationale a mis en avant la « contribution extraordinaire » du MP dans différentes circonscriptions notamment à Plaine Magnien où il y avait un problème d’amiante. Pour Sudesh Roopun, le mouvement n’a qu’une seule idée en tête – « faire de la politique autrement « .

S’agissant de Tania Diolle, la candidate aux partielles de Belle-Rose/Quatre-Bornes en décembre 2017, elle s’est longuement étendue sur les fléaux de la drogue dans la société et les mesures que prendra le parti s’il arrive au gouvernement. « Bisin dimoune qui pense enn lot manière dan politik » et de poursuivre « bisin jeunesse pou combattre contre sa fléau là ». Selon Tania Diolle, les jeunes qui sont tombés dans l’enfer de la drogue doivent être encadrés autrement, « pas nek pren met dans prison et pensé problème inn resoude. Le Mouvement Patriotique est une plateforme qui croire dans société, qui croire dans la jeunesse d’aujourd’hui (…) » a-t-elle fait ressortir.

Atma Bumma, le secrétaire général du MP a quant à lui parlé de la création du Mouvement Patriotique qui avait pour but initial de «amene ene nouvo fason fer politik  pou ki dimounn regayn confians an politicien ». Atma Bumma a aussi ouvert une parenthèse sur « la pauvreté qui gangrène le pays ». Pour celui-ci, il est inconcevable qu’en 2018, avec les nouveaux développements que connaît actuellement Maurice « encore ena dimoun pe viv dan la misère ».

Alan Ganoo a pour sa part annoncé que ce congrès est un premier d’une suite de congrès jusqu’au 1er Mai. Le MP étant un nouveau parti qui ne date que de 3 ans, « nous pena moyen pou faire enn grand meeting ». Le président du Mouvement Patriotique a saisi l’occasion pour lancer un appel au public pour « vote intelligemment aux prochaines élections générales et pas rentre dans piège politiciens qui vann rêves ». Alan Ganoo n’a pas manqué de pointer du doigts, le gouvernement qui a « connu bane crises chroniques pendant ces 3 ans et demi avant de citer l’affaire Badhain, le PMSD qui a quitté le GM, l’affaire Yerrigadoo et la démission de Soodhun. Pour le président du MP « ca gouvernemen la ine conne instabilité et crises après crises ».

Reprenant les propos de Tania Diolle s’agissant du fléau de la drogue qui sévit dans le pays, Alan Ganoo a déploré qu’un « master plan lor la drogue pencor faire par sa gouvernemen là ». Le Mouvement Patriotique redonnera un nouveau souffle à la politique tant du coté du développement économique, de l’éradication de la pauvreté que le travail dans l’interêt du public selon Alan Ganoo. En fin de discours, Alan Ganoo a lancé un appel « aux indignés de la classe politique, Mouvement Patriotique so lébra ouvert pou zot ».