Certains moteurs de recherche, comme Google, collectent et stockent des données personnelles. Si vous désirez effectuer une recherche sans être pisté, il existe plusieurs moteurs de recherche alternatifs, respectueux de la vie privée et qui permettront d’effectuer vos recherches en toute sécurité, sans laisser de traces, avec une pertinence dans les résultats…
Lorsque vous effectuez une recherche sur Google, le moteur de recherche en conserve une trace – sous la forme d’un petit fichier texte, un “log”, qui contient votre requête, votre adresse IP et des informations sur votre système d’exploitation. Google collecte aussi des “cookies”, des fichiers qui permettent de retracer votre historique de navigation. But de Google : “Mieux vous comprendre”, mais aussi permettre aux annonceurs de vous proposer ensuite une publicité ciblée.
Sachez tout d’abord qu’il existe des moteurs de recherche anonymes, qui ne collectent aucune donnée. Celui qui monte, en ce moment, c’est bien entendu l’américain DuckDuckGo, un métamoteur, qui agrège les résultats d’une cinquantaine de moteurs, comme Yahoo! , Bing ou Wikipedia.
DuckDuckGo tourne en mode privé : il ne stocke aucune adresse IP, et ne collecte ni cookies, ni historiques de recherche. Une option permet d’activer le chiffrement HTTPS, qui permet de surfer de façon sécurisée. Côté efficacité, DuckDuckGo n’a rien à envier à Google ; avec une recherche efficace et des résultats tout aussi pertinents. Le métamoteur compte actuellement un peu plus de 5 millions de requêtes par jour.
Un métamoteur, Ixquick, se détache aussi du lot. Les résultats de Bing, Ask, Open Directory, Wikipedia, AltaVista, AlltheWeb, AOL sont compilés, et les résultats plutôt précis. Ixquick n’enregistre ni cookies ni adresses IP, et permet d’effectuer des recherches de façon anonyme.
La société éditrice d’Ixquick propose aussi une page de démarrage qui permet d’interroger Google, mais de façon anonyme : Startpage. Entre Google et vous, Startpage fait office de proxy, et empêche la collecte de données personnelles. Cerise sur le gâteau : si vous cliquez sur un résultat, le site sur lequel vous surferez ne pourra récupérer votre adresse IP, mais celle de Startpage, vous permettant de rester anonyme.
Un autre moteur (ou métamoteur, selon l’interprétation) de recherche, de qualité, vous permettra également de rester anonyme : il s’agit Qwant, qui croise les résultats de plusieurs moteurs et réseaux sociaux, sans vous pister et sans stocker de cookies.
Un autre moteur de recherche intéressant : Gibiru. Créé en 2009 par des défenseurs de la vie privée sur Internet, il ne collecte pas de cookies. Il distingue aussi votre requête de votre adresse IP, grâce à des serveurs proxy, et permet d’effectuer des recherches en HTTPS, de façon chiffrée. Ce moteur de recherche anonyme (qui existe aussi sous la forme d’une extension Mozilla Firefox) et efficace (les résultats sont aussi pertinents que Google and Co) permet aussi de trouver des contenus censurés sur nombre de moteurs. À noter que Gibiru propose aussi un chat IRC anonyme.
Pour ceux qui hésitent encore à faire confiance à une entreprise propriétaire d’un moteur de recherche, il existe des moteurs de recherche libres, et décentralisés. C’est le cas de Yacy, un moteur de recherche open source “Peer-to-Peer” (P2P). Le principe est le même que celui des logiciels P2P “classiques” : vous installez un logiciel sur votre PC (disponible pour Mac, Windows, Linux). Les autres utilisateurs font de même, et cela permet à Yacy de tourner sans avoir de serveur central.
Le serveur de Yacy se trouve sur l’ensemble des ordinateurs utilisateurs. Les requêtes sont effectuées sur le Net, mais aussi dans une sorte d’Intranet alimenté par les utilisateurs, qui prennent part au processus d’indexation du contenu. Les résultats sont décentralisés, les requêtes sont indexées dans une base de données distribuée, les recherches sont chiffrées, il n’y a pas de cookies ou autres dispositifs de pistage, et votre vie privée s’en retrouve protégée. Si les résultats sont différents de ceux des « grands » moteurs de recherche, ils n’en sont pas moins pertinents.