Des experts australiens travaillant pour le compte de l’International Atomic Energy Agency (IAEA) seront en visite à Maurice la semaine prochaine en vue d’aider le service d’entomologie du ministère de l’Agro-industrie dans sa lutte contre les mouches à fruits. Celles-ci s’attaquent aux vergers depuis quelques mois déjà dans certaines régions du pays.
D’après le service d’entomologie, en 1996 et en 2013, l’Oriental Fruit Fly, causant des dégâts énormes aux fruits, a été éradiquée. Mais elle se promène à nouveau dans certaines régions du pays, particulièrement à l’ouest et à l’est. L’Oriental Fruit Fly s’ajoute aux huit autres mouches à fruits présentes à Maurice. Les Mauriciens sont invités à ramasser les fruits qui tombent par terre, à les mettre dans un sac en plastique et à les disposer convenablement. « On pourra ainsi éliminer au moins 50% de ces mouches », soutient-on du côté de ce service agricole, qui insiste sur l’importance d’un bon système sanitaire afin de contrôler la prolifération de ces mouches.
Le personnel du service d’entomologie, visant à sensibiliser la population face à cette menace pour notre agriculture, est sur le terrain et ramasse les fruits qui tombent. Malheureusement, il fait face à une grande difficulté : il n’arrive pas à rencontrer les gens qui travaillent, mais ceux qui possèdent des arbres fruitiers dans leur arrière-cour. Selon ce service, la population ne fait pas assez d’effort pour ramasser les fruits qui tombent et pourrissent au sol. Outre le système sanitaire, la Male Annihilation Technique est utilisée pour attirer les mâles et les tuer. « Avec la mondialisation, on doit s’attendre à tout, surtout avec le grand nombre de voyageurs et de bagages », souligne un membre du personnel du service d’entomologie. Il faut savoir que chez la mouche à fruits, une femelle pond environ 1 500 oeufs durant sa vie. Ces derniers atteignent l’âge adulte en 30 à 32 jours et même, dans certains cas, de 20 à 22 jours.
Au service d’entomologie, on craint que cette mouche ne s’attaque aux fruits autres que la goyave et la mangue car l’Oriental Fruit Fly est connue pour s’attaquer à tous les fruits et légumes.