Photo illustration

Abandonnés durant la période de confinement, soit deux semaines, sans eau ni nourriture, plus d’une centaine de chiens seraient morts à la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW). Selon nos sources, les dépouilles auraient vite été enterrées ou incinérées en hâte, effaçant ainsi toutes les traces éventuelles de maltraitance. Entre-temps, une quinzaine de chiens décharnés et faméliques luttent pour survivre à côté de leurs gamelles vides depuis des jours.

Une vidéo réalisée jeudi matin nous est parvenue. Elle montre des chiens squelettiques à la MSAW de Vallée-des-Prêtres. Si d’autres ont hurlé jusqu’à la mort, dans une indifférence totale, ces derniers se morfondent que leur gamelle soit remplie d’eau et de nourriture. Selon nos sources, les employés de cet organisme tombant sous la tutelle du ministère de l’Agro-industrie, ont repris le travail jeudi. Ainsi, les chiens capturés étaient tous voués à une mort certaine.

Cette situation a choqué plus d’un. Contacté au téléphone et par courriel, le ministre de l’Agro-industrie Maneesh Gobin ne nous a, à cette heure, toujours pas répondu. Xavier-Luc-Duval affirme que la MSAW devrait être poursuivie pour cruauté animale. Il déclare à cet effet :”A cause de leur négligence, de l’attitude de son personnel, la MSAW est hautement condamnable. Ils devraient être poursuivis pour cruauté. C’est difficile d’imaginer la souffrance de ces nombreux chiens morts de faim. Beaucoup de Mauriciens seront interpellés par cette tragédie”.