MUSIQUE LOCALE : L’incontournable Marclaine Antoine

Ambassadeur culturel, son franc-parler et son esprit critique vont beaucoup nous manquer. Figure incontournable de la sphère artistique locale, Marclaine Antoine (71 ans), musicien, ségatier, arrangeur et ancien conseiller du ministère des Arts et de la Culture, a tiré sa révérence à l'âge de 71 ans. La scène locale sera à coup sûr orpheline de lui.
Ce grand parmi les grands était très apprécié tant pour son humour que son cœur. Il disait que « le sega doit être éducatif » et pensait « qu'on ridiculisait le folklore au détriment de notre patrimoine ». Il avait une manière bien à lui de communiquer les choses et il le faisait toujours haut et fort.
Il est monté sur scène à l’adolescence pour la première fois pour remporter le premier prix d'un radio crochet dans les années 50. Grand lauréat du concours de sega lors du Festival de la Mer, avec la chanson Bel Bato, Marclaine était surtout connu pour sa passion dévorante pour les instruments de musique de divers horizons.
De son passage sur terre, Marclaine, qui a su préserver la culture musicale, aura légué des connaissances qui lui ont été transmises des années durant par un griot. Sa contribution à la propagation et à la conservation de la Culture est indéniable, et sa renommée a traversé bien des frontières.
Mon plus beau souvenir de Marclaine demeure nos rencontres et nos discussions de jadis certains après-midi autour d'un pot au Restaurant Balamoody à Curepipe.
Repose en paix, Soldat.