Les élections des nouveaux membres du Cercle des Nageurs de Quatre-Bornes, qui ont eu lieu à la piscine du Pavillon à Quatre-Bornes le 4 septembre, ont vu Marc Pen Ki être élu à la tête du club. Il succède à Floyd Fidzerald, qui a tenu le poste durant quatre mois seulement, car pris par d’autres obligations. Il garde toutefois son statut de membre. À noter qu’en 2016 Floyd Fidzerald était le chef chronométreur des championnats d’Afrique (CANA) Zone IV qui se sont tenus à Maurice du 20-23 avril.
Le CNQB compte 700 nageurs dont 125 compétiteurs. Le nouveau président souhaite que son club brille davantage au niveau international. « Durant les cinq ans qui se sont écoulés, le CNQB a toujours été présent lors des grandes compétitions à l’étranger. Beaucoup de nos nageurs ont brillé et ont ramené des médailles pour Maurice. L’objectif pour le club n’a pas changé, car notre projet est de mettre le maximum de nos nageurs dans l’élite nationale. Je ne dirai pas que les compétitions à Maurice ne sont pas adéquates, mais se confronter aux nageurs étrangers monte le niveau. »
À l’exemple d’Inès Gebert, licenciée au CNQB, qui a réalisé sept records de Maurice depuis 2016 dans sa catégorie et qui s’est classée 11e sur 4000 nageurs lors du natathlon qui a eu lieu en juin en France, Marc Pen Ki se dit fière d’avoir de tels jeunes dans son club. « Inès a vraiment progressé au fil des années. Comme elle, nous avons d’autres nageurs qui peuvent bien faire et on les encourage afin de se surpasser », déclare le président du CNQB.
« La natation mauricienne est sur la bonne voie. Certes, cela bouge lentement, mais ça bouge. Avec les nouveaux projets tels que l’Open Swim, la discipline se métamorphose. Je constate que beaucoup des jeunes Mauriciens sont encouragés à venir s’exercer à la natation. C’est vraiment encourageant pour l’avenir », conclut-il.