Nigel Belle Etoile, 24 ans, se passionne pour la photographie. C’est un moyen pour lui de s’évader du stress du quotidien et de voir les choses différemment. “J’aime aller seul dans des endroits intéressants et être à la recherche de nouveaux angles pour photographier et ensuite montrer mes photos.”

L’habitant d’Albion officie comme superviseur de vente dans une compagnie privée. Sa passion lui permet d’arrondir ses fins de mois grâce à de petits boulots dans des mariages, anniversaires et fiançailles, avec la boîte qu’il a créée, Black Cat Photography.

Nigel Belle Etoile s’est récemment spécialisé dans un genre en particulier : la photographie des nouveau-nés. “C’est une période critique où l’on est pris par les joies de la naissance et les inquiétudes. Les enfants grandissent tellement vite qu’on ne pense pas à prendre des photos. Les parents ont ainsi un portfolio qui leur permettra de conserver de beaux souvenirs de leurs nouveau-nés.”

Marié et père d’un garçonnet de trois ans, Nigel se décrit comme une personne joviale, toujours encline à la plaisanterie. “J’aime plaisanter avec les gens que je connais. Et je suis aux petits soins avec mes proches, j’aime beaucoup les choyer.”

    La boîte à questions   

Notre invité a plongé sa main dans notre boîte à questions. Et le hasard lui a imposé ce qui suit.

Comment définiriez-vous votre pays ?

Maurice est un pays où il fait bon vivre avec ses différentes communautés. Mais le tissu social est très fragile. Les réseaux sociaux sont remplis de commentaires racistes, fragilisant ce “vivre-ensemble” que nous avons bâti depuis de longues années. D’autre part, il y a beaucoup d’étrangers qui viennent accaparer des parties de notre territoire. Mais, en général, Maurice demeure un bon pays pour vivre.

Que direz-vous à Dieu quand vous le verrez ?

Qu’il fasse en sorte qu’il n’y ait plus de guerres dans le monde et que tous les types de violence cessent. Il y a trop de viols, trop de maltraitance. Cela provoque des traumatismes extraordinaires. Je lui dirais également d’arrêter les catastrophes naturelles et les famines et de faire en sorte que les pays riches aident les pays pauvres.

Vivre d’amour et d’eau fraîche, ça vous dit ?

Pas trop ! (rires). C’est bien joli pendant un moment, mais ça ne suffit pas. À un moment, les autres besoins se feront sentir. Les projets, les enfants, c’est important. Il faut travailler pour ça. L’amour uniquement ne peut faire durer un couple.

Si vous deviez changer un trait de votre personnalité, quel serait-il ?

J’aimerais ne plus avoir d’appréhension avant de me lancer dans quelque chose. Parfois, ça me bloque. Je fais un film dans ma tête, j’imagine déjà que ça ne va pas aboutir. Cela m’empêche parfois de faire des choses : je ne me lance pas et je finis par le regretter.

Quelle est votre plus grande frousse ?

Les caméléons. Je ne sais pas d’où ça vient, mais j’ai une peur maladive de ces bestioles. Il m’est souvent arrivé de devoir changer de rue juste pour ne pas avoir à passer à côté d’un quand je rentre en voiture. Je peux aller jusqu’à changer de siège pour ne pas avoir à descendre du côté où se trouve le caméléon.

Qui fait le meilleur show lors des débats parlementaires télévisés ?

Je ne regarde pas souvent les débats parlementaires, mais je dois dire qu’ils me font tous rire. Je dirais que c’est la Speaker qui fait le meilleur show. Surtout lorsque les échanges entre parlementaires sont chauds et qu’elle n’arrive pas à leur faire entendre raison. Cela me fait mourir de rire quand elle crie et que personne ne l’écoute.

Au réveil, vous êtes du genre à dire “Ayo mama” ou “Allez, allons-y !” ?

Allez, allons-y ! Quand je me réveille, je suis plutôt en forme, même si je n’ai pas beaucoup dormi. De toute façon, avec mon fils, il n’y a pas moyen de dormir dès qu’il est réveillé. Je me fais un devoir de ne pas être de mauvaise humeur le matin pour ne pas l’inciter à l’être également.

Aimeriez-vous être membre du Parlement ?

Non. La politique ne m’intéresse pas. La perception que j’ai est que chacun ne vient y chercher que sa part du gâteau et fait de la politique pour défendre ses propres intérêts. Je ne suis pas ce genre de personne.

Qu’auriez-vous fait si vous aviez les pouvoirs de Superman ?

J’aurais aimé pouvoir voler et visiter tous les pays du monde à ma guise. Comme je suis un passionné de photographie, cela me permettrait de prendre des clichés des sites intéressants ou peu accessibles et de les faire découvrir à tout le monde.

C’est officiel, le Père Noël existe et lit cette rubrique. Que souhaitez-vous lui demander ?

De donner des cadeaux aux enfants qui sont en difficulté, aux orphelins, aux enfants qui se trouvent dans des camps de réfugiés. Leur faire découvrir la magie de Noël, mettre un sourire sur leur visage afin qu’ils oublient, ne serait-ce que le temps de quelques minutes, leur situation peu enviable.