Ce qui n’était qu’une petite expérience vécue entre adolescentes a finalement valu à Nirusha Routho de devenir une professionnelle reconnue de la danse. Danseuse et chorégraphe de la Krumania Dance Academy, elle donne des spectacles à Maurice et dans plusieurs autres pays depuis plusieurs années. Spécialisée dans le style Bollywood, formée à la danse classique, elle est aussi une styliste qui réalise ses costumes en s’inspirant de ce qu’elle a vu ailleurs. Blogueuse et influenceuse, elle réalise des séances photos pour faire découvrir d’autres facettes des endroits qu’elle visite.

Adossée à une porte en bois massif sculptée de motifs à fleurs, Nirusha Routho regarde sur le côté. Habillée d’une robe blanche brodée inspirée des habits traditionnels, elle s’est parée des beaux bijoux dorés qui complètent sa tenue. L’ombre et la lumière ajoutent des effets au maquillage sombre qui accentue les contours de son visage et de ses yeux. Tout cela va à ravir à la jeune femme, qui posait alors quelque part au Sri Lanka.

Se construire des souvenirs.

Un pays qu’elle tenait à découvrir, malgré les préjugés que d’aucuns entretiennent toujours au sujet de cette autre île de l’océan Indien. La Mauricienne y a été séduite par les paysages, la richesse de la culture et la gentillesse de ses habitants. Là-bas, elle a décidé de poser dans un sari moderne. En Thaïlande, elle s’est coiffée de la couronne dorée des danseuses traditionnelles et a revêtu un de leurs costumes rouges aux bordures dorées. En Espagne, où elle a approfondi ses connaissances du flamenco, elle a chaussé les hauts talons et porté une belle robe à volants. L’ombrelle était de rigueur pour la balade en gondole qu’elle a faite en Italie…

On pourrait raconter d’autres destinations et d’autres costumes tandis que Nirusha Routho va jusqu’au bout de ses rêves en voyageant et en laissant voguer son âme de danseuse et ses inspirations de designer. Ici et sous d’autres cieux, elle immortalise ses souvenirs devant la caméra, tout en veillant à rendre unique chacune de ses expériences en se construisant des souvenirs. En quelques années, la fondatrice et responsable de la troupe Krumania Dance Academy a ramené de belles images de ses balades et des innombrables spectacles qu’elle a donnés comme danseuse et chorégraphe à Maurice et dans différentes parties du monde. Et les choses ne se calment pas pour cette blogueuse/influenceuse de la new age, qui s’épanouit en exploitant chaque opportunité qui se présente, quitte à redonner une nouvelle orientation à ses projets et même à sa vie.

Bharatnatyam et flamenco.

C’est ainsi qu’elle a conduit un projet monté par quelques adolescentes qui est devenu une troupe de danse professionnelle régulièrement sollicitée par les autorités pour des spectacles ou pour représenter le pays à l’étranger. En 2002, avec le soutien de sa sœur et de quelques amies du collège Gaëtan Raynal, Nirusha Routho lance la Krumania Dance Academy dans le cadre de la Fête de la musique. La petite troupe élabore ses chorégraphies pour participer au Jump Around Youth Concert. Cette plate-forme, qui a permis à plusieurs jeunes talents d’émerger, donne l’occasion aux danseuses de se faire remarquer. Elles sont par la suite invitées à participer à plusieurs spectacles.

Tout cela était inattendu pour Nirusha Routho. “Je n’avais pas prévu que les choses évoluent de cette manière. Aucun de mes proches n’est dans le domaine des arts. Il a fallu que je mette tout en place pour évoluer. Au départ, nous n’avions aucune ressource. Nous avons dû improviser. Heureusement que j’ai eu le soutien de ma mère.” La Krumania Dance Academy ouvre ses portes à d’autres danseurs et se spécialise dans le style Bollywood. Pour parfaire ses connaissances, Nirusha Routho décide d’apprendre le bharatnatyam au MGI et le flamenco. Les études terminées, elle continue à se perfectionner en danse classique auprès du danseur Indiren Muneesamy, qu’elle considère comme son guru.

Designer et blogueuse.

Initialement, la danse n’était pas le domaine dans lequel elle pensait se spécialiser. Nirusha Routho s’est formée pour être styliste. “Après la présentation de ma collection à la fin de mes cours, j’ai eu plusieurs propositions d’emploi de quelques marques établies. Mais je n’ai pas voulu m’orienter vers le stylisme commercial. J’ai préféré une autre voie.” Et c’est toujours le monde de la danse qui lui donne l’occasion de laisser s’exprimer sa créativité puisqu’elle dessine les costumes de ses danseurs. Dans ses voyages, tandis qu’elle reste curieuse des différentes danses traditionnelles qu’elle rencontre, elle s’inspire des costumes qu’elle découvre pour créer. D’où les accessoires ramenés de Bali ou les couronnes thaïes que portent ses danseuses, entre autres.

Nirusha Routho danse moins que dans le passé, préférant travailler les chorégraphies imaginées pour les spectacles présentés par la trentaine de danseurs de sa troupe. Mais les mises en scène lui plaisent toujours, d’où les séances de photos qu’elle s’organise dans différents endroits. Nirusha Routho voyage par passion et, là encore, c’est surtout la danse qui lui a donné l’occasion de visiter autant de pays. Désormais, elle tient aussi un blog pour parler de ses voyages et pour conseiller les autres voyageurs à travers ses expériences.

L’aventure est loin d’être terminée pour la jeune femme, qui continue à visiter le monde et à donner corps à ses rêves.