Deux personnes ont été la cible de vol à l’arraché, hier, dans le nord de l’île. Vers 16 heures, ce jour-là, une quinquagénaire domiciliée à Solitude, Triolet, se trouvait le long de Temple Road, dans sa localité, lorsqu’elle a été accostée par deux individus à moto. Le passager du deux-roues devait l’aborder, avec le prétexte d’avoir besoin de renseignements, puis lui a arraché sa chaîne en or une fois qu’elle a baissé sa garde. Le voleur et son complice ont ensuite pris la fuite avec la chaîne, qui est estimé à Rs 9 000. La dame, âgée de 50 ans, a consigné une déposition au poste de police de sa localité.
Plus tôt, le même jour, un premier cas de vol à l’arraché avait été rapporté au poste de police d’Abercrombie. Une étudiante de 19 ans domiciliée à Port-Louis avait déclaré aux enquêteurs que vers 8 h, elle se trouvait dans un autobus circulant de Port-Louis jusqu’à Grand-Gaube et que lorsque celui-ci s’était arrêté sur la route Nicolay, à Ste-Croix, un passager lui a arraché son téléphone portable et est descendu de l’autobus à toute vitesse, puis s’est enfui. La valeur du téléphone est de Rs 20 000. Les voleurs présumés sont toujours recherchés.
L’Inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, explique que les vols à l’arraché sont très fréquents, malgré la forte présence policière sur nos routes. « Même si la police effectue des patrouilles, les voleurs guettent toujours le moment opportun pour sévir ». Il recommande ainsi aux membres du public de redoubler de vigilance lorsqu’ils utilisent leur téléphone portable ou ouvrent leur sac à main ou portefeuille dans des endroits publics car « les malfaiteurs attaquent toujours par surprise et profitent du manque d’attention de leurs victimes ». De même, il est conseillé aux piétons de « ne pas s’aventurer dans des endroits isolés ou mal éclairés afin de ne pas être les cibles de malfaiteurs ». D’autre part, le vol de bijoux étant très fréquent sur nos routes, l’Inspecteur Shiva Coothen conseille à la population d’éviter d’en porter de très voyants, ou sinon, de les dissimuler, afin de ne pas attirer les voleurs. Conscient qu’il est mieux de prévenir que de guérir, il demande également aux membres du public de ne pas garder de grosses sommes d’argent en poche, sachant qu’ils seront amenés à faire de la résistance en cas de tentative de vol, ce qui pourrait engendrer des incidents plus graves.