NOU SIME DE JASON HEERAH & OTENTIK GROOVE : Flyin’ High

En mai 2016, il avait été facile pour Scope de prédire le succès que remporterait l’album qui naîtrait de la collaboration entre Lin et Otentik Groove. Plus d’une année après Mo Rekonpans, l’orchestre de Chris Jo approfondit ses relations avec Jason Heerah pour aboutir à Nou Sime. Un album que nous avons écouté en avant-première et qui laisse présager d’autres moments de gloire pour le groupe et le chanteur. 
La suite de Mo Rekonpans a été baptisée Nou Sime. Après une première expérience concluante l’année dernière, Otentik Groove poursuit sa route. La bande au guitariste Chris Jo Clair place sur la proue de son navire Jason Heerah, ce vieux compagnon avec qui elle navigue depuis des années. En effet, le rapprochement entre le gars de Bambous et le batteur/chanteur d’Australie date de plusieurs années. À Maurice comme sur l’île continent, le groupe et celui que le jury de X-Factor 2014 avait consacré comme “the best singing drummer in the world” ont partagé les mêmes scènes et les mêmes studios. Une proximité qui a permis la création d’Emporte, le single chanté en duo avec Lin, et qui annonçait l’album qui a créé l’événement sur la scène locale l’année dernière.
Répondons déjà à une question que plusieurs personnes se poseront. Enter Jason Heerah, certes. Mais cela n’implique pas que c’en est fini avec Lin, qui a marqué son retour en force avec San Ou, La haut et les autres titres de Mo Rekonpans. Chris Jo tient à le préciser : la collaboration entre l’ex-chanteur de Negro Pou Lavi et l’ancien orchestre des Otentik Street Brothers continue dans des lives et d’autres projets qui se présenteront.
 
Élargir le répertoire.
Nou Sime s’inscrit dans la continuité pour Otentik Groove. Cette formation, qui réunit des musiciens chevronnés comme Didier Baniaux, Elvis Heroseau, Jean-Michel Ayoung, voulait tenter une nouvelle expérience avec un produit, un univers musical qui seraient siens. Lin avait été la pièce manquante en 2016. “Nous avons voulu tenter autre chose et élargir notre répertoire. Cette fois, Jason Heerah semblait être la pièce qu’il nous fallait à notre nouveau puzzle. Quand cette étape sera finie, nous nous tournerons peut-être vers un autre talent puisque nous espérons continuer notre évolution”, confie Chris Joe. 
Pour l’instant, Chris Jo tient à mettre les choses en ordre : “Je le dis bien, le projet s’appelle Jason Heerah et Otentik Groove.” Le guitariste se dit fier que les choses sont présentées dans cet ordre. Il est heureux que Jason Heerah ait accepté de faire un bout de chemin avec eux alors qu’il jouit déjà d’une réputation internationale. Otentik Groove fait de son atout majeur sa compréhension des sensibilités locales en matière de musique. “Nous avons uni nos idées pour faire cet album.”
Au programme : douze titres composés par Jason Heerah, proposés comme une balade à travers les paysages de la vie et des sens. Différents styles s’y mélangent, du séga au reggae en passant par le jazz, le blues et d’autres rythmes qui habillent cet album dans de belles parures.
 
Un travail en profondeur.
Nou Sime, qui sera lancé dans quelques jours, répondra aux attentes de ceux que le succès de Mo Rekonpans aura rendus exigeants. Alors qu’il leur aurait été simple de se complaire dans la facilité par quelques beaux accords convenus et banals, Jason Heerah et Otentik Groove proposent un travail réalisé en profondeur, sans le rendre complexe ou hermétique. La recherche est suffisamment pointilleuse pour s’adresser à chacun selon sa sensibilité. La voix et le rythme de Jason Heerah restent chaleureux et inspirés. Otentik Groove l’accompagne d’une musique riche et complète, qui use du moindre espace pour ne jamais gaspiller le temps ou les occasions. Un nouvel environnement pour accompagner le chanteur, mais le groupe ne change pas pour autant sa couleur musicale sur ce nouveau projet qui fera grand bruit cette année.
Depuis quelques semaines, Leve passe régulièrement sur les radios pour annoncer Nou Sime. Jason Heerah, qui a déjà partagé le micro avec Zulu sur Seggae Paradise et qui a précédemment présenté l’excellent Chasing Love, entre autres, se fait accompagner par Laura Beg pour cette entrée en matière. L’album comprend quelques invités comme Ludmilla Ono, Jahmino et Carmen Smith, Australienne d’origine fidjienne. La plupart des textes de cet album, qui a des ambitions internationales, ont été écrits en kreol par Jason Heerah. Ce dernier a voulu d’une introspection basée sur son histoire. Un travail intime livré aux autres afin qu’ils s’y identifient aussi.
 
La vague du succès.
Dans le contexte actuel, la vente de quelque 15,000 exemplaires du CD de Mo Rekonpans tient de l’exploit. Les derniers exemplaires sont disponibles chez Chris Jo et trouvent toujours preneurs. Plusieurs concerts à travers le pays, des spectacles à Rodrigues, en France, en Australie, en Angleterre et à La Réunion : Lin et Otentik Groove seront les principaux invités de concerts et de festivals déjà programmés pour cette année. C’est dire que les protagonistes du premier album surfent toujours sur la vague du succès.
Mais à l’approche de la sortie du deuxième opus, Chris Jo préfère garder les pieds solidement sur terre. Pour le guitariste, même si les musiciens et le chanteur ont mis toutes les chances de leurs côtés dans cette suite, rien n’est gagné pour autant. “Nous ne pouvons prétendre connaître la formule du succès. Rien n’est jamais joué d’avance dans le monde de la musique. C’est le grand public qui décide de tout.” Et de conclure : “Le succès est éphémère. Il ne faut jamais se croire au-dessus du lot. Chacun fait ses efforts pour plaire à son public. Notre mission est de faire de notre mieux pour élever la musique et pour apporter de la chaleur dans le cœur de notre public.”