NOUVEAU MARCHÉ BOURSIER-MINDEX : La FSPA à la recherche de consultants

Les propositions pour le projet devront être soumises au plus tard le 6 février

La Financial Services Promotion Agency (FSPA) vient de lancer un appel d’offres ouvert aux consultants individuels/firmes qualifiés tant locaux qu’étrangers pour le projet de création d’une Bourse de matières premières et de produits dérivés de niveau international à Maurice (MINDEX). Les soumissionnaires ont un mois pour préparer leurs dossiers, qui devront être présentés au plus tard le 6 février.

Selon la FSPA, MINDEX, projet initié par le gouvernement et annoncé dans le Budget 2016-17, sera la première bourse à combiner à la fois une plateforme pour la cotation de produits dérivés ainsi qu’une plateforme de matières premières, telles l’or, le diamant et autres métaux précieux. « The MINDEX project will therefore transform Mauritius into an international trading centre and will further act as an enabler in creating tangible and sustainable spillovers to the economy », explique la FSPA.
Les consultants ou firmes de consultants intéressés par le MINDEX sont appelés à : 1) faire une évaluation en profondeur de la viabilité du projet ; 2) proposer une structure organisationnelle de la société qui gérera le MINDEX ; 3) présenter un modèle de financement du projet ; 4) évaluer le cadre légal et régulatoire existant et des amendements qui seraient éventuellement nécessaires pour faciliter l’entrée en opération du MINDEX ; 5) développer une structure pour la gestion des infrastructures ; 6) établir les besoins en formation du personnel, et 7) rédiger un plan pour attirer des investisseurs vers le MINDEX.
Dans un document sur les initiatives prises par son ministère et des départements tombant sous la supervision de son ministère depuis décembre 2014, Roshi Bhadain, ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, avait indiqué que le MINDEX allait « révolutionner le marché des capitaux à Maurice ». Il y précisait que la nouvelle bourse comporterait une plateforme de « trading » physique pour l’or, le diamant et les métaux précieux, dédiée aux produits dérivés permettant de faire le « hedging » des monnaies africaines par rapport aux devises fortes, des facilités de haut niveau (“state of the art Vault”) pour la conservation des métaux précieux et une chambre de règlement/compensation des plus modernes. Le document présenté par le ministre faisait également mention des discussions avancées engagées avec des investisseurs potentiels locaux et internationaux, ceux-ci ayant montré leur intérêt pour des investissements de l’ordre de USD 60 millions.
Le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance avait par ailleurs estimé que le projet MINDEX aurait des retombées positives sur l’industrie de la bijouterie/joaillerie et contribuerait à la création d’emplois dans ce secteur. Les autorités mauriciennes ont signé un Memorandum of Understanding (MoU) avec le Dubai Multi Commodities Centre (DMCC) pour une assistance technique portant sur la mise en place d’un marché boursier réservé aux métaux précieux et autres matières premières.