Les initiateurs de la marche pour une nouvelle République/Constitution prévue ce samedi dans le cadre du 44e anniversaire de l’indépendance et des 20 ans de la République, mettent les bouchées doubles depuis le début de cette semaine. Les organisateurs se livrent à une véritable course contre la montre en vue de mettre au point les derniers préparatifs.
Cette semaine a été principalement marquée par la distribution des premiers tracts de la CSG-Solidarité regroupant la General Workers Federation, la Fédération des Travailleurs Unis et la Federation of Progressive Unions dans différents secteurs stratégiques en vue de rallier un maximum d’adhérents à la marche prévue ce samedi dans la capitale. « Apre 44 an lindependans apre 20 an la repiblik inn ler pu enn nouvo repiblik pran nesans. CSG Solidarité dimann tou travayer zwenn dans lamars 10 mars ki pe organize par enn gran kolektif bann lorganization syndical progresist ek lazeness ». C’est le message qu’elles ont fait circuler aux travailleurs de différents secteurs, dont principalement le port et l’industrie sucrière.
Le mouvement AWAKE de son côté a aussi démarré sa distribution de tracts à l’Université de Maurice et auprès des jeunes en général. Exploitant la toile, un des outils majeurs de cette campagne, les organisateurs comptent déjà à ce matin quelque 2 400 membres sur leur page Facebook « Lamars 10 mars — Ver enn nouvo repiblik », qui a été créée en vue de communiquer les détails et les derniers développements sur le rassemblement.
Les dernières réunions de consultation et de mobilisation devront aussi se poursuivre en cette fin de semaine afin d’effectuer un dernier forcing. « Depuis la semaine dernière, nous avons fait une série de réunions de mobilisation par les différents organisateurs de cette démarche […] Lors de nos dernières rencontres nous mettrons au point les derniers détails logistiques et pratiques en vue de la marche de samedi », a expliqué Veena Doolah ce matin au Mauricien.
La police a de son côté effectué une site visit hier dans les parages de Courts à Bell-Village où débutera la marche à 13 heures. Les participants emprunteront la rue Brabant en passant par John Kennedy, pour rejoindre la Place d’Armes. Parallèlement au soutien de la police, les organisateurs prévoient de déployer un dispositif composé de leurs membres respectifs pour assurer le bon déroulement de la manifestation.
Des cartes postales seront par ailleurs distribuées aux marcheurs afin qu’ils y inscrivent leurs souhaits d’une nouvelle République. Ils les remettront aux organisateurs à la fin de la marche.
Ceux engagés dans cette démarche sont : AWAKE (University of Mauritius) Rezistans ek Alternativ, Blok 104, Confédération Syndicale de Gauche (CSG-Solidarite), General Workers Federation, Federation of Progressive Unions, Muvman Premye Me, Fédération des Travailleurs Unis, Syndicats des Pêcheurs, Small Planters Association, Club des Militants, MRU 2025, Centre for Alternative Research and Studies, Free Art, Karim Jaufeerally (écologiste), Shenaz Patel (journaliste et écrivain), Kugan Parapen, Thierry Le Breton (écologiste) Jeff Lingaya, Nilen Vencadasmy (avocat) Shimanda Mungur, Guffran Rostom, Nathalie Rose, Patrick K. Caussy, Satish Lutchmeenaraidoo, Fabien Manuel (artiste), Joël Toussaint (Rassemblement des Mauriciens Démocrates), Jocelyn Chan Low, Eric Triton (artiste), Christina Meetoo, Avinash Meetoo, Percy Yip Tong et Bruno Raya (artiste).