Ram Nowzadick (au centre) président de la Nursing Association

La contribution de la profession des infirmiers dans le système de santé public a été fortement soulignée hier après-midi lors d’une activité organisée par la Nursing Association (NA) à la municipalité de Port-Louis pour marquer le 50e anniversaire de l’indépendance. « Le “nursing” est un maillon fort et incontournable du service de santé. Comme dans les années passées, nous avons une grande responsabilité dans le maintien de la bonne santé de la population. Nu pu zwe nu rol plinplin », a affirmé Ram Nowzadick, président de la NA.

Cette célébration, placée sur le thème “One people, One nation. A healthy nation : A vital force for the economic development of a country”, a été marquée par la présence du Lord-maire, Daniel Laurent, et de Girish Gunesh, Senior Chief Executive Officer du ministère de la Santé. Tous les orateurs ont abordé dans la même direction. « Sans une population en bonne santé, le pays sera incapable de continuer sur la route du progrès et de réaliser ses ambitions dans le secteur de l’économie et dans d’autres domaines », ont-ils dit. Le président de la NA affirme que « le personnel infirmier, depuis sa création, soit plus de 50 ans, a toujours été partie prenante de tous les efforts et projets du ministère de la Santé pour améliorer le service de santé ». Et d’ajouter : « Nous sommes un partenaire à part entière des autorités de la santé. »

Le Senior Chief Executive de la Santé a fait un inventaire des projets en cours pour une amélioration du service et a cité, entre autres, la construction d’un nouvel hôpital pour les soins ENT et la construction d’un nouvel hôpital régional à Flacq. Il a aussi évoqué des discussions en vue d’un accord avec La Réunion pour faire de l’hôpital Victoria un centre hospitalier universitaire pour la formation de médecins et infirmiers.