Le football mauricien est en deuil. Daniel (Dany) Imbert s’est éteint hier à l’âge de 63 ans. Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) durant le week-end, ce talentueux footballeur des années 1970 était plongé dans un coma irréversible après des soins intensifs dans une clinique privée.
Dany Imbert aura fait partie des “Elahee Boys” qui ont réalisé la meilleure performance continentale de la sélection mauricienne en atteignant une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. C’était en 1974. Le petit attaquant de poche inscrivit les deux seuls buts de la sélection dans cette compétition, un contre la Guinée et un contre le Zaïre. La sélection était éliminée au premier tour, mais ce parcours qui a commencé aux préliminaires du tournoi reste jusqu’à présent comme le meilleur jamais réalisé par la sélection quadricolore. Cette génération ’70 est considérée comme l’une des meilleures du football mauricien, à laquelle s’ajoute entre autres celle de 1985, médaillée d’or des 2es Jeux des îles de l’océan Indien à Maurice.
Dany Imbert évolua sous les couleurs du Racing Club de Maurice, dont il était le capitaine et avec lequel il remporta le championnat en 1978. Il arrêta sa carrière chez l’élite en 1983, joua en fin d’après-midi avec un groupe de vétérans, avant de raccrocher définitivement les crampons lorsqu’il prit sa retraite de la Mauritius Commercial Bank. L’annonce des funérailles se fera ultérieurement.
Par ailleurs, nous avons appris le décès ce matin d’un autre Racingman, Guy-Alain Monassie.