Le dragon rouge a quitté son antre dans le Pays de Galles (Ffos-y-fran) après la fête du travail pour combattre un monstre qui a pris possession du monde, le charbon. Le mouvement ‘Reclaim the Power’ ne suit pas un nouveau courant; il s’inscrit dans la décision de milliers d’activistes du monde entier de se libérer non seulement de l’énergie fossile mais d’un système qui n’a que trop duré. Breakfree 2016 est la suite logique de ‘No to Coal’ et ‘Keep it in the Hole’. Vous pouvez suivre ces actions et soutenir virtuellement ceux qui se jettent à corps perdu dans cette bataille en Afrique du Sud,  en Australie, à New York, aux Philippines… Suivre le mouvement ne constitue pas qu’un hommage à la chanson de Queen mais un hymne à la vie, à l’espoir.
Aujourd’hui l’écologie n’est pas qu’une histoire de recyclage, de solaire ou encore de plantes endémiques. À l’heure où se dessinent ces mots, le film Disobedience – qui passe en revue tous ces mouvements luttant contre la bêtise – fait l’objet de débats. La loi n’est pas synonyme de justice, rappelle le film. Comme les quelque 2000 Australiens qui ont envahi le port de Newcastle (connu pour le charbon) dimanche pour dire stop, d’autres se préparent à protéger leur avenir et celui de la planète.
  Le changement climatique a chamboulé nos vies, notre quotidien, mais on est loin du pire. L’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants est plombé à cause des grandes multinationales de l’énergie fossile. Notre gouvernement comme celui de tant d’autres pays croient que l’avenir s’écrit en noir, celle du pétrole et du charbon. En dépit des recommandations de la National Energy Commission, les élus sans exception n’ont pas objecté fortement contre le Petroleum hub et le renouvellement des contrats des Independent Power Producers (IPPs) utilisant du charbon. Comprendre que l’argent ne vaudra rien quand l’eau et la terre seront empoisonnées, cela requiert du bon sens et de l’intelligence, des éléments qui ne sont pas à la portée de tous nos chers élus.
Que faire quand on se retrouve dans un dialogue de sourds ?
La désobéissance est obligation quand la politique de votre pays consiste à aider au grand suicide de la planète. Vive la désobéissance !