Le bureau de l’Ombudsperson for Children met en place un réseau de jeunes ambassadeurs, âgés de 14 à 25 ans, venant de toutes les îles de la République de Maurice. « Leur rôle sera de promouvoir les droits des enfants. On leur apprendra comment le faire », a annoncé au Mauricien Rita Venkatasawmy. Une première ambassadrice âgée de 18 ans a été recrutée. Il s’agit de Marie Sarone Marina, une Agaléenne, qui participera à sa première mission à Rodrigues la semaine prochaine.
« On veut faire prendre conscience aux jeunes qu’ils ont un rôle déterminant à jouer dans la promotion des droits des enfants. L’idée derrière la mise en place de ce réseau est de valoriser les jeunes, de les former et de les motiver par rapport à la République de Maurice. Il ne faut pas qu’ils soient indifférents à ce qui se passe autour d’eux. On a tendance à oublier Agalega, Tromelin, les Chagos… Si les jeunes ne sont pas conscientisés, au fil des années, on perdra notre histoire. S’ils ne sont pas conscients que ces îles appartiennent à Maurice, qui les revendiquera dans 20 ou 30 ans ? », se demande l’Ombudsperson for Children, qui observe qu’il y a très peu de données, notamment sur Agalega, qui pourtant est une île très importante pour Maurice.
Quel est le lien avec les droits des enfants ? « Quand on parle des droits des enfants, on ne parle pas seulement de la convention. Les enfants ont droit à un environnement sain, à une bonne santé… Il est important que les enfants de la République de Maurice soient conscients de la manière dont les enfants des autres îles de la République vivent. Il faut que l’information circule pour que chacun soit respecté dans sa singularité. Chaque enfant, qu’il soit de Maurice, de Rodrigues, d’Agalega ou des Chagos, a le droit de connaître son identité, d’être respecté et d’être inclus dans la République. Il faut qu’il y ait une approche holistique dans la manière d’élever un enfant. Cela passe par la bonne gouvernance, par les normes et les valeurs de la société, car un enfant évolue dans un contexte socio-économique et politique. Le logement, les loisirs, le sport sont autant de choses importantes pour le bon développement de l’enfant. »
Sarone Marina, 18 ans, est la première ambassadrice recrutée. Cette jeune Agaléenne vient de terminer son School Certificate. Repérée lors de la réunion que l’Ombudsperson a eue récemment avec les enfants agaléens vivant à Maurice, « au retour de son voyage d’Agalega, elle a montré un grand intérêt pour la cause des enfants », fait ressortir Rita Venkatasawmy. Celle-ci indique que le voyage qu’entreprendra la jeune fille pour Rodrigues, avec le soutien des sponsors, « lui donnera l’occasion de rencontrer des jeunes de Rodrigues lors d’une réunion avec eux, et de côtoyer les investigateurs qui seront du voyage dans le cadre d’un atelier de travail organisé pour “empower” les Rodriguais afin de contrôler au mieux la situation des enfants dans l’île. C’est une tout autre culture qu’on inculquera chez Sarone Marina ».
L’Ombudsperson for Children lance un appel aux jeunes de la République âgés de 14 à 25 ans, souhaitant être ambassadeurs des enfants, à « se joindre à nous ». Aujourd’hui, une première rencontre était prévue entre Rita Venkatasawmy et le leader du Groupe Réfugiés Chagos, Olivier Bancoult, pour inclure les enfants chagossiens dans le réseau des jeunes ambassadeurs de l’Ombudsperson for Children.